SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

L’administration de Biden impose des sanctions aux entités iraniennes

Après avoir imposé des sanctions à des individus et entités liés à l’Iran qui soutiennent la milice houthie, l’administration du président américain Joe Biden a levé, aujourd’hui jeudi, les sanctions imposées à plus d’une dizaine d’anciens responsables iraniens et sociétés énergétiques. Cette action intervient au milieu des pourparlers chancelants de Vienne sur l’accord nucléaire iranien.

Des responsables américains ont déclaré que cette décision indiquait l’engagement de Washington à assouplir une campagne de pression plus large si Téhéran modifiait son comportement. Alors que le département du Trésor américain a levé les sanctions contre d’anciens hauts responsables de la NationalIranian Oil Company et plusieurs entreprises impliquées dans le transport et le commerce de produits pétrochimiques, il a imposé de nouvelles sanctions à un réseau d’individus et d’entreprises qui aident à financer la milice Houthi au Yémen.

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a déclaré dans un communiqué : « Ces actions démontrent notre engagement à lever les sanctions en cas de changement de statut ou de comportement des personnes sanctionnées. »

Les responsables américains se préparent à reprendre le sixième cycle de négociations pour rétablir l’accord nucléaire de 2015 avec l’Iran et un groupe de grandes puissances. Les discussions devraient reprendre ce week-end à Vienne, selon les personnes impliquées dans les pourparlers.

Des responsables américains et européens ont déclaré que des divergences importantes subsistaient entre Washington et Téhéran sur qui devrait faire quoi pour rétablir l’accord nucléaire.