SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

L’Algérie cesse de pomper du gaz vers le Maroc

Dimanche, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a ordonné à la société nationale « Sonatrach » de mettre fin aux relations commerciales avec l’Office marocain de l’électricité et de l’eau, en ne renouvelant pas le contrat qui les lie depuis 2011 et qui expire à minuit le Lundi.

Un communiqué de la Présidence de la République algérienne précise : « Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu ce jour un rapport sur le contrat liant la société nationale Sonatrach à l’Office marocain de l’électricité et de l’eau, en date du 31 juillet 2011, et qui se termine aujourd’hui le 31 octobre 2021, à minuit. »

Il a ajouté: « Au vu des pratiques agressives du Royaume du Maroc envers l’Algérie, qui portent atteinte à l’unité nationale, et après avoir consulté le Premier ministre, le ministre des Finances, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, et le ministre de l’Énergie et Mines, le Président de la République a ordonné à la Société nationale Sonatrach de mettre fin aux relations commerciales avec la société marocaine et de ne pas renouveler le contrat.  »

Des informations antérieures circulaient sur l’intention de l’Algérie de ne pas renouveler le contrat de fourniture de gaz à l’Espagne, via le gazoduc qui passe sur le sol marocain.

Ce pipeline de la Société du Maghreb Européen, qui s’étend sur 1 400 km, pompe 12 milliards de mètres cubes par an, « Rabat prend une part estimée à un milliard de mètres cubes, ce qui représente 97% de ses besoins ».