SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

L’Algérie… Deux officiers et un sergent ont été tués dans un accident d’hélicoptère militaire

Le ministère algérien de la Défense a annoncé aujourd’hui, lundi, que l’équipage d’un hélicoptère composé de trois personnes a été tué lorsque leur avion s’est écrasé lors d’une « mission d’entraînement » dans la province d’Ain Defla, à environ 200 km au sud-ouest de la capitale.

Le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué diffusé à la télévision d’Etat qu' »à la suite d’une mission d’entraînement programmée, un hélicoptère MI-171 s’est écrasé ce soir (lundi) dans la périphérie d’Al-Ataf dans l’Etat d’Ain Defla, car ce douloureux accident a résulté dans la mort de l’équipage de l’hélicoptère. »

La déclaration indiquait que les tueurs étaient « le colonel Manari Murad, le major Dahmani Musa Muhammad et le sergent Shabua Osama ».

Il a ajouté que le chef d’état-major de l’armée, le général de corps d’armée Al-Said Shangriha, « a ordonné l’ouverture d’une enquête sur les causes et les circonstances de cet incident ».

Plusieurs accidents aériens impliquant des hélicoptères et des avions civils et militaires se sont produits ces dernières années en Algérie, dont le dernier en mars, lorsqu’un pilote a été tué après le crash de son avion de chasse MiG-29 à Oran, dans l’ouest du pays.

En décembre 2020, trois officiers de la marine algérienne ont été tués dans un accident d’hélicoptère au large de Tipaza, près d’Alger.

En janvier de la même année, un avion de chasse militaire s’écrase lors d’un vol d’entraînement nocturne dans l’est du pays, tuant ses deux pilotes.

Deux accidents d’hélicoptères militaires en mai et juin 2017 ont tué cinq personnes.

La pire catastrophe aérienne récente remonte à avril 2018, lorsqu’un avion de transport militaire russe Ilyushin-76 s’est écrasé peu après le décollage de la base de Boufarik dans le sud d’Alger, tuant 257 personnes, pour la plupart des militaires et des membres de leurs familles.