SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

L’Allemagne mettra fin aux importations de pétrole et de gaz en provenance de Russie d’ici la fin de l’année

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annallina Birbock, a déclaré mercredi que l’Allemagne cesserait d’importer du pétrole de Russie d’ici la fin de l’année.

« Je dis clairement et sans équivoque: oui, l’Allemagne éliminera également progressivement et complètement les importations d’énergie en provenance de Russie », a-t-elle ajouté.

L’Allemagne importe actuellement un tiers de son pétrole et environ 45% de son charbon de Russie, selon les statistiques du gouvernement allemand. En revanche, les importations russes de gaz naturel en 2020 étaient légèrement supérieures à 50%.

Au cours de la dernière décennie, la dépendance énergétique de l’Allemagne vis-à-vis de la Russie est passée de 36% de toutes les importations de gaz en 2014 à 55% aujourd’hui.

Les dirigeants de la première puissance économique européenne refusent d’imposer un embargo sur le pétrole et le gaz russes, essentiels à ses propres besoins énergétiques, et c’est ce que réclament les pays occidentaux, Etats-Unis en tête.

Les travaux se poursuivent pour sécuriser les sources alternatives

L’Allemagne s’efforce de trouver des sources alternatives d’énergie russe. À cet égard, le ministre d’État à la Chancellerie fédérale allemande, Jörg Köcks, a évoqué les approvisionnements énergétiques du Qatar.

L’Allemagne est sur le point de fermer sa dernière centrale nucléaire cette année et prévoit de construire sa première centrale au gaz naturel liquéfié d’ici deux ans.

Poutine demande aux acheteurs de gaz de payer en roubles

Fin mars, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que Moscou commencerait à vendre du gaz aux «pays hostiles» dans la monnaie locale «rouble» au lieu de l’euro et du dollar, en réponse à un gel des avoirs russes imposé par des pays étrangers en raison de La guerre de la Russie contre l’Ukraine.

Poutine a expliqué que les nouveaux changements n’affecteront que la monnaie de paiement et que le gouvernement et la Banque centrale ont une semaine pour trouver une solution sur la manière de transférer ces opérations vers la monnaie russe.

Il a ajouté:« Cela n’a aucun sens que la Russie reçoive des paiements à l’exportation en dollars et en euros, nous ne sommes plus intéressés à recevoir des paiements en dollars, en euros et certaines devises lorsque nous fournissons nos marchandises aux États-Unis d’Amérique et à l’Union européenne, et nous prévoyons de passer aux roubles russes pour les paiements des ventes de gaz naturel aux pays hostiles ».

Poutine a également confirmé que la Russie continuera à fournir du gaz naturel, selon le prix et le volume spécifiés dans les contrats signés précédemment, soulignant que son pays apprécie sa réputation commerciale en tant que partenaire et fournisseur fiable, et a expliqué qu’il avait chargé le gouvernement russe et Gazprom pour lancer le processus de transfert des paiements au rouble dans les ventes de gaz naturel.

Le 7 mars 2022, le gouvernement russe a approuvé la liste des pays «inamicaux», qui comprend des pays tels que les États-Unis, les pays de l’Union européenne, la Grande-Bretagne, la Corée du Sud, le Japon, l’Ukraine, la Suisse et Singapour, en plus de 15 autres pays. imposant des sanctions à la Russie.

    la source :
  • Des agences
  • Reuters