SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

L’Allemagne renforce ses forces à la frontière avec la Pologne pour mettre fin au trafic de migrants

L’Allemagne a l’intention de déployer plus d’éléments de sécurité à la frontière avec la Pologne, afin de réduire les opérations de contrebande.

Le ministre allemand de l’Intérieur s’est engagé à nommer davantage de personnel de police à la frontière avec la Pologne après avoir découvert une tentative de passage clandestin d’Irakiens venant du Belarus.

« Nous avons déjà renforcé la protection des frontières avec des centaines de policiers fédéraux à la frontière germano-polonaise », a déclaré dimanche le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, cité par l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag.

Et il a ajouté : « Si nécessaire, je suis prêt à poursuivre le renforcement là-bas… Nous allons surveiller de près la zone frontalière et la frontière verte avec la Pologne. »

Le ministre allemand a également précisé que des contrôles aux frontières pourraient être envisagés si nécessaire.

Aussi, il a déclaré : « La semaine dernière à Bruxelles, nous avons annoncé une prolongation des contrôles à la frontière germano-autrichienne pour 6 mois supplémentaires. Si la situation à la frontière germano-polonaise ne se calme pas, il faut réfléchir ici aussi à l’opportunité de prendre cette mesure en accord avec la Pologne et l’État (allemand) du Brandebourg. »

Il a souligné que cette décision sera prise par le prochain gouvernement.

Il convient de noter qu’il n’y a pas de contrôles fixes aux frontières entre l’ensemble des 26 pays appartenant à l’espace Schengen, y compris la Pologne, l’Autriche et l’Allemagne. Mais il peut y avoir des exceptions en cas de risque élevé.

En outre, Seehofer a déclaré au journal allemand qu’il ne devrait pas y avoir de contrôles aux frontières à l’intérieur de l’Europe si possible, mais il a ajouté : « Mais cela ne fonctionne que si la protection des frontières extérieures réussit. »

Il convient de noter que la police allemande a découvert la présence de 31 immigrants irakiens dans une camionnette près de la frontière germano-polonaise dans l’État de Mecklembourg-Poméranie occidentale et les a arrêtés, selon les données de la police samedi.

Les gouvernements allemand et polonais accusent le gouverneur du Bélarus, Alexandre Loukachenko, de déplacer les réfugiés des régions en crise vers les frontières extérieures de l’UE de manière anarchique.

Et Loukachenko avait annoncé à la fin du mois de mai dernier qu’il n’empêcherait pas les migrants de continuer à se rendre dans l’Union européenne – en réponse aux sanctions occidentales sévères prises contre son pays.