SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

L’Amérique: Nous avons trouvé des informations sur l’implication de l’Iran dans les attentats du 11 Septembre

Le chef de la commission d’enquête sur les attentats du 11 septembre, Thomas Kane, a révélé de nouvelles informations sur une éventuelle implication de l’Iran plus que de l’Arabie saoudite.

Le journal britannique « The Guardian », citant le chef de la commission d’enquête sur les attentats du 11 septembre, aurait déclaré que le rapport de la commission d’enquête n’avait trouvé aucune preuve que le gouvernement saoudien, en tant qu’institution, ou de hauts responsables saoudiens, individuellement financé al-Qaïda.

Kane a ajouté que dans tous les documents que j’ai lus, je ne trouve rien qui indique une quelconque implication de responsables du gouvernement saoudien.

« Maintenant, qu’il y ait des ressortissants saoudiens impliqués ou non, je ne pense pas que les familles des victimes obtiendront quoi que ce soit », a-t-il déclaré.

« J’ai trouvé plus d’informations sur l’implication possible de l’Iran que l’Arabie saoudite », a-t-il déclaré.

Le chef de la commission d’enquête sur les attentats du 11 septembre a également estimé que les trois quarts des documents, classés comme classifiés sur les attentats de septembre, « ne devraient pas l’être ».

Selon le journal, les familles des victimes des attentats ont exigé la divulgation de documents confidentiels des enquêtes et de tout rôle du Royaume d’Arabie saoudite.

Début septembre, le président américain Joe Biden a ordonné un réexamen de la déclassification des documents, ce qui a été salué par les autorités saoudiennes.

Et plus tôt, l’ambassade saoudienne à Washington a déclaré, dans un communiqué, que le Royaume « espère que la divulgation complète de ces documents conduira à réfuter une fois pour toutes les allégations sans fondement contre le Royaume ».

L’ambassade a souligné: « Toutes les allégations d’implication saoudienne dans les attentats du 11 septembre sont complètement fausses ».

Elle a affirmé le soutien permanent de Riyad à « la divulgation complète des documents et matériels liés à l’enquête américaine sur les attentats ».

Dans sa déclaration, l’ambassade a souligné que l’Arabie saoudite est un « partenaire essentiel des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme ».

Le 11 septembre 2001, des attaques terroristes ont visé les tours du World Trade Center à New York et le Pentagone.

Et a entraîné la mort d’environ 3 000 personnes, en plus de milliers de blessés.

L’Arabie saoudite a nié, à plusieurs reprises, tout lien possible avec les attentats.