SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

L’Arabie saoudite exprime sa volonté de se normaliser avec Israël… mais à une condition

Le représentant permanent saoudien auprès des Nations unies, Abdallah Al-Mouallimi, a exprimé la disposition de son pays à normaliser les relations avec Israël, à condition que Tel-Aviv mette en œuvre l’initiative de paix arabe proposée en 2002.

Il a ajouté: « Une fois que cela se produira, ce n’est pas seulement l’Arabie saoudite, mais l’ensemble du monde islamique, et les 57 membres de l’Organisation de la coopération islamique nous suivront, c’est-à-dire en reconnaissant Israël et en établissant des relations avec lui.  »

Les déclarations d’Abdallah Al-Mouallimi sont intervenues dans une interview en anglais menée par le journal saoudien « Arab News », déclarant: « La dernière position saoudienne officielle est que nous sommes prêts à normaliser les relations avec Israël dès qu’il mettra en œuvre les termes du l’initiative de paix saoudienne (l’Initiative de paix arabe) qui a été présentée en 2002. » .

Il a expliqué que l’initiative « appelle à mettre fin à l’occupation de toutes les terres arabes occupées par Israël en 1967, à établir un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale et à accorder aux Palestiniens le droit à l’autodétermination.  »

Al-Mouallimi a ajouté: « Une fois que cela se produira, ce n’est pas seulement l’Arabie saoudite mais l’ensemble du monde islamique, et les 57 membres de l’Organisation de la coopération islamique nous suivront en cela, c’est-à-dire en reconnaissant Israël et en établissant des relations avec lui.  »

L’« Initiative de paix arabe », également connue sous le nom d’« Initiative saoudienne », est une proposition adoptée par la Ligue des États arabes lors de son sommet à Beyrouth en 2002.

Al-Mouallimi a souligné que « le temps ne change pas pour le bien ou le mal », car « l’occupation israélienne des territoires palestiniens est une erreur, peu importe le temps que cela prendra ».

Il a ajouté: « Les pratiques israéliennes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en ce qui concerne les implantations, le siège et la privation des Palestiniens de leur dignité et de leurs droits, sont mauvaises, et cela ne change pas.  »

Le radiodiffuseur officiel israélien avait rapporté début novembre qu’une délégation de 20 chefs de communautés juives aux États-Unis s’était rendue en Arabie saoudite.

tenir des réunions avec des hauts fonctionnaires du royaume, y compris des ministres et des représentants de la famille royale ; Dans le but de pousser à la normalisation des relations entre Israël et l’Arabie saoudite.