SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

L’Arabie saoudite ouvre son espace aérien vers et de Thaïlande

Dans le cadre du rétablissement des relations entre elle et la Thaïlande, après un conflit qui a duré plus de 30 ans, l’Arabie saoudite continue de prendre des mesures qui ouvriraient une nouvelle page dans les relations entre les deux pays.

Dans les derniers développements, la Direction générale des passeports en Arabie saoudite a annoncé, mercredi, la levée de l’interdiction de voyager des citoyens vers le Royaume de Thaïlande, et autorisant les Thaïlandais à entrer en Arabie saoudite, deux mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre le deux pays.

La Direction a demandé à tous les citoyens souhaitant voyager en dehors de l’Arabie saoudite de conserver leur passeport et de ne pas l’hypothéquer, le négliger ou le placer dans des endroits dangereux.

Les deux pays avaient annoncé l’ouverture d’une nouvelle page dans leurs relations en janvier dernier, à la suite d’une rencontre entre le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-ocha.

Le 28 février, Saudi Arabian Airlines, la compagnie aérienne nationale du Royaume, a lancé son premier vol vers la Thaïlande, qui a décollé de l’aéroport international King Abdulaziz de Djeddah vers l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok.

Le voyage des Saoudiens en Thaïlande était considéré comme une violation de la loi.

Un certain nombre de célébrités des médias sociaux se sont déjà précipitées pour se rendre en Thaïlande lors de l’annonce du retour des relations diplomatiques entre les deux pays, selon un rapport du journal « Makkah ».

Selon le rapport, tous ceux qui se sont rendus en Thaïlande ont été surpris à son retour qu’il ait violé l’interdiction de voyager et que des procédures judiciaires soient appliquées contre eux. On lui a demandé de signer un engagement à revoir le Département des passeports, et on leur a dit que la raison en était que l’interdiction faite aux citoyens de se rendre en Thaïlande était toujours en vigueur à l’époque.

Le différend entre l’Arabie saoudite et la Thaïlande remonte à 1989, après qu’un ouvrier de nationalité thaïlandaise appelé « Krinangkari Techamong » a été accusé d’avoir volé un groupe de pierres précieuses et de bijoux, dont une pièce rare appelée « diamant bleu » à l’intérieur du palais de Prince Faisal bin Fahd, le premier fils du roi Fahd Bin Abdulaziz, qui était assis sur le trône à l’époque.

Et en 2016, l’Arabie saoudite a accepté de rétablir les relations avec la Thaïlande au niveau du chargé d’affaires, après une médiation bahreïnite menée par feu le Premier ministre, le prince Khalifa bin Salman Al Khalifa.

    la source :
  • Alhurra