SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

L’Arabie saoudite présente des preuves confirmant l’implication du Hezbollah dans son ciblage depuis le Yémen

La coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite au Yémen a déclaré, samedi, qu’elle présentera dans une conférence de presse, demain dimanche, des preuves confirmant l’implication du Hezbollah dans le lancement d’attaques contre le royaume depuis le Yémen.

L’agence de presse saoudienne a rapporté que le porte-parole de la coalition tiendra cette conférence à quatre heures de l’après-midi.

Aussi, la coalition a confirmé qu’elle présentera des « preuves » de la « transformation de l’aéroport de Sanaa en centre de lancement de missiles balistiques et de drones », et qu’elle révélera des informations confirmant « l’implication du terroriste libanais Hezbollah au Yémen et l’utilisation de l’aéroport pour cibler le royaume. »

Samedi, la coalition a annoncé la mise en œuvre de « deux opérations de ciblage sur la côte ouest pour soutenir les forces côtières et protéger les civils » et « le ciblage de 40 sites de milices à Marib et Al-Jawf au cours des dernières 24 heures, en plus de la destruction de (17) véhicules militaires, et l’élimination de plus de (223) éléments terroristes. »

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’Arabie saoudite a été le théâtre de l’attaque la plus meurtrière depuis près de trois ans, au cours de laquelle un citoyen saoudien et un résident yéménite ont été tués dans deux projectiles tirés vers Jizan et Najran.

Et cette opération est intervenue en même temps que la mort de trois personnes au Yémen, dont une femme et un enfant, dans une frappe aérienne attribuée à la coalition en réponse aux missiles, ont indiqué à l’AFP des sources médicales à Sanaa, contrôlée par les Houthis.

Samedi, les Houthis ont menacé l’Arabie saoudite d’opérations « douloureuses et pénibles ». Un porte-parole de l’aile militaire des Houthis, Yahya Saree, a déclaré dans un communiqué publié sur Twitter : « Nous promettons au régime saoudien des opérations douloureuses et pénibles tant qu’il persiste dans son agression et ses crimes. »

De son côté, l’ambassade des États-Unis à Riyad a fermement condamné l’attaque en Arabie saoudite, la qualifiant d’ « horrible ». C’est la première fois que les bombardements des Houthis font des morts et des blessés en Arabie saoudite depuis 2018.

Depuis mi-2014, le Yémen est le théâtre d’une lutte pour le pouvoir entre les Houthis, soutenus par l’Iran, et les forces gouvernementales internationalement reconnues, soutenues par la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite depuis mars 2015.

Cette guerre a provoqué la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU, où des millions de personnes risquent de mourir de faim dans un pays où 80 % de la population, qui compte environ 30 millions de personnes, dépend de l’aide, en plus du meurtre de centaines de milliers de personnes et du déplacement de millions de personnes de leurs foyers vers des camps temporaires.