SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

L’Arabie saoudite salue la déclassification des documents liés aux attentats du 11 septembre

L’ambassade du Royaume d’Arabie saoudite aux États-Unis a salué, mercredi, la décision des autorités américaines de divulguer des documents confidentiels liés aux attentats terroristes du 11 septembre 2001.

« Depuis ce jour horrible il y a 20 ans, les dirigeants saoudiens ont constamment demandé la publication de tous les documents liés à l’enquête américaine sur les attentats », a déclaré l’ambassade dans un communiqué.

Le Royaume a rappelé que des enquêtes antérieures, y compris la commission du 11 septembre et la publication des soi-disant « 28 pages », ont révélé qu’il n’y avait « aucune preuve indiquant que le gouvernement saoudien ou ses responsables avaient eu connaissance de l’attaque terroriste ou étaient impliqué de quelque manière que ce soit. » Participation à la planification ou à la mise en œuvre.

Elle a déclaré que toute affirmation selon laquelle l’Arabie saoudite était complice des attentats du 11 septembre est catégoriquement fausse.

Le communiqué soulignait que les administrations des quatre anciens présidents des États-Unis avaient toutes précédemment affirmé leur ferme condamnation et dénonciation du Royaume d’Arabie saoudite, les crimes malheureux commis contre les États-Unis, son « proche allié et partenaire ».

L’ambassade a qualifié al-Qaida de « mal » et a déclaré que l’Arabie saoudite connaît bien le mal qu’al-Qaida représente à travers son idéologie et ses actions.

Il a déclaré que l’Arabie saoudite, avec les États-Unis, était la première cible de l’organisation, avant même les attentats du 11 septembre.

« Outre les États-Unis, le Royaume n’a épargné aucun effort pour faire face aux hommes, à l’argent, à la mentalité du terrorisme et à l’extrémisme sous toutes ses formes », ajoute le communiqué.

Il a ajouté que l’Arabie saoudite est fière de ses antécédents dans la lutte contre le terrorisme, notamment de ses efforts pour contrecarrer le financement du terrorisme, de ses stratégies globales de lutte contre l’idéologie extrémiste dans la sphère publique et sur Internet, et de vaincre les organisations terroristes dans toute notre région.

La déclaration a également mis l’accent sur le fait que l’Arabie saoudite est un partenaire clé des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme, notant que les deux pays ont affronté ensemble l’Etat islamique en Irak et en Syrie, et « ont infligé de graves revers à al-Qaïda dans la péninsule arabique. et ISIS au Yémen, en plus d’autres succès.

La déclaration a également déclaré que l’action coordonnée entre l’Arabie saoudite et les États-Unis pour perturber et intercepter les complots terroristes au cours des vingt dernières années « a sans aucun doute sauvé la vie de milliers de Saoudiens et d’Américains et a rendu le monde plus sûr ».

En tant que victime du terrorisme et témoin direct de l’horreur et de son impact durable sur des hommes, des femmes et des enfants innocents, indique le communiqué, l’Arabie saoudite comprend la douleur et la souffrance indicibles des familles qui ont perdu des êtres chers en ce jour mémorable qui « restera dans nos pensées et nos prières. »

La déclaration a souligné que la déclassification précédente de documents liés aux attentats du 11 septembre, tels que « 28 pages », n’a fait que confirmer la conclusion de la commission du 11 septembre selon laquelle le Royaume d’Arabie saoudite n’avait rien à voir avec ce crime terrible, et le L’ambassade a exprimé ses regrets pour « la persistance de ces allégations fausses et malveillantes ».

En réponse, le Royaume d’Arabie saoudite ne peut que réitérer son soutien de longue date à la déclassification complète de tous les documents et éléments relatifs à l’enquête des États-Unis sur les attentats terroristes, dans l’espoir que la divulgation complète de ces documents conduira à un mettre fin aux allégations sans fondement. Contre le royaume, une fois pour toutes.  »

Vendredi dernier, le président américain Joe Biden a signé un décret ordonnant au FBI de déclassifier les documents liés aux attentats terroristes du 11 septembre.

L’Associated Press a déclaré que le décret est un geste de soutien aux familles des victimes des attaques de septembre, qui ont longtemps recherché ces documents dans l’espoir de trouver un lien avec le gouvernement saoudien dans ces attaques.

Cependant, l’agence note qu’il n’était pas immédiatement clair quel serait l’effet pratique du décret exécutif et les nouveaux documents qu’il pourrait produire.