SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

L’armée irakienne qualifie les remarques du chef d’état-major de l’armée iranienne d’« injustifiées »

Le chef d’état-major de l’armée irakienne a répondu mardi aux remarques du chef d’état-major général de l’armée iranienne, le major-général Mohammad Bagheri, sur la poursuite des opérations des forces iraniennes dans le nord de l’Irak.

« Les relations bilatérales que nous entregons avec le voisin de la République islamique d’Iran sont étroites et basées sur la coopération et le bon voisinage, et ont connu un développement remarquable entre les deux pays ces derniers temps à tous les niveaux, en particulier du côté de la sécurité et de l’armée », a déclaré le personnel irakien dans un communiqué de presse.

« Sur cette base, nous exprimons notre étonnement face aux déclarations injustifiées récemment attribuées au chef de l’état-major général des forces armées iraniennes, le général de division Mohammad Hossein Bagheri, sur l’existence de mouvements hostiles du territoire irakien vers la République islamique d’Iran. »

« L’Irak rejette fermement l’utilisation de son territoire pour attaquer ses voisins, et il adhère au bon voisinage et aux relations fraternelles avec les pays voisins », a déclaré le chef d’état-major de l’armée irakienne, soulignant la nécessité pour « chacun d’adhérer au langage de la fraternité et de la coopération dans les relations communes ».

Plus tôt, le chef d’état-major général de l’armée iranienne, le major-général Mohammad Bagheri, a appelé le gouvernement irakien à prendre des mesures pour empêcher les activités des groupes armés (kurdes iraniens) contre la République islamique, basés dans les montagnes du nord de l’Irak, à la frontière avec l’Iran.

S’exprimant lors de la cérémonie de présentation du nouveau député, Bagheri a fait référence aux récentes frappes du CGRI sur des positions militantes anti-iraniennes dans le nord de l’Irak, dans la région du Kurdistan irakien, suggérant que ces groupes armés ont intensifié leurs activités au cours de la dernière année « à l’instigation des États-Unis, d’Israël et de certains pays arabes réactionnaires de la région ».

Le chef d’état-major a déclaré que l’Iran n’accepterait pas cela et poursuivrait ses opérations afin de déraciner ces groupes armés, ajoutant que la République islamique ne permettrait aucun acte de sabotage à ses frontières.

    la source :
  • RT