SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

L’armée irakienne renforce son arsenal militaire

L’armée irakienne envisage d’acquérir plusieurs systèmes de défense d’origines diverses, dont des chasseurs français Rafale, des drones et de l’artillerie.

En plus des chars russes T-90, certaines des négociations en cours ont atteint un stade avancé, selon ce que le site Internet Defence News a révélé.

Norman Ricliffs, qui dirige le groupe consultatif géopolitique NAMEA et était auparavant conseiller du ministre irakien de l’Intérieur et secrétaire général du ministère de la Défense, a déclaré:« La France a offert à l’Irak 20 drones, et que le ministère irakien de la Défense mène actuellement analyses techniques de ces avions ».

Une délégation irakienne doit se rendre prochainement en France pour inspecter les drones.

Le site Internet militaire a cité Ricliffs, qui s’est récemment entretenu avec des responsables de la défense irakienne au sujet des plans d’approvisionnement, disant qu’il n’y a toujours pas de contrat pour les drones.À ce stade, il pense que la délégation va « effectuer un contrôle de qualité » sur les systèmes sans pilote.

Le ministère des Armées françaises n’a pas répondu aux demandes de commentaires sur la visite, ni sur les types ou le nombre d’avions qui pourraient être exposés.

Des marches françaises et pakistanaises

Dans un entretien réalisé par l’agence de presse irakienne, en janvier, avec le commandant des forces terrestres irakiennes, il révélait des négociations pour acheter des drones français.

Le lieutenant-général Qassem al-Mohammadi a déclaré que:« l’Irak négocie de nombreux contrats, y compris des drones armés capables de voler pendant 30 heures dans l’espace aérien irakien, d’affronter des cibles et de surveiller en permanence différentes zones avec une capacité et une efficacité éprouvées ».

En outre, al-Mohammadi a déclaré qu’il était prévu d’augmenter le nombre de chars, de divisions et de brigades afin de renforcer les capacités de l’armée irakienne, qui exploite actuellement des chars américains Abrams et des chars russes T-90.

« Il existe d’excellents systèmes d’artillerie de grande précision qui seront importés de France, en plus des systèmes d’armes équipés de lunettes de nuit », a déclaré Al-Mohammadi.

Il a ajouté:« Nous avons de nombreux contrats signés par l’Irak pour l’achat d’équipements, certains sont déjà arrivés au port national, et d’autres sont toujours en production ».

Concernant la production locale, Al-Mohammadi a évoqué « une volonté sérieuse de développer des armes irakiennes, et il y a des projets qui ont déjà été lancés pour nous permettre de fabriquer nous-mêmes des systèmes ».

Il a ajouté:« Il y a une concurrence entre l’Est et l’Ouest pour prouver les capacités de leurs systèmes, et en tant que forces armées, nous soutenons la diversification des sources d’armements ».

Des avions Rafale pour le pétrole

De son côté, l’armée de l’air irakienne cherche à acquérir des avions de combat français Rafale.

Le chef de la commission de la sécurité et de la défense du parlement irakien, Muhammad Rida Al-Haider, a révélé en septembre 2021 que l’Irak et Paris avaient signé un contrat d’achat d’avions.

Ricliffs a parlé de l’accord en disant que l’armée de l’air irakienne a l’intention d’acheter 14 avions de combat français Rafale pour un coût de 240 millions de dollars, et qu’il sera payé avec du pétrole au lieu d’argent.

Il a également déclaré que l’armée de l’air était sur le point d’acheter un chasseur/entraîneur Super Mushak, mais n’a pas fourni plus de détails.