SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

L’Armée nationale libyenne a salué la nomination de Fathi Bashagha à la tête du prochain gouvernement

Aujourd’hui, jeudi, le commandement général des forces armées libyennes a salué la nomination de Fathi Bashagha à la tête du prochain gouvernement.

Le porte-parole de l’armée libyenne, le général de division Ahmed Al-Mismari, a déclaré que le commandement général des forces armées se félicite de la nomination du nouveau Premier ministre, Fathi Bashagha, par le Parlement lors de la session d’aujourd’hui.

Il a ajouté que le nouveau gouvernement doit « travailler avec les autorités militaires et de sécurité régulières afin d’imposer le prestige de l’État et de protéger les institutions étatiques souveraines du chantage et de la domination des hors-la-loi, et de soutenir les efforts du Comité militaire mixte (5 + 5), pour ouvrir la voie aux élections, et soutenir la guerre contre le terrorisme ».

Il a souligné que les dirigeants suivaient toutes les pistes militaires, politiques et économiques dans le but de faire avancer le pays, d’atteindre les élections présidentielles et parlementaires et d’approuver une constitution pour le pays.

Jeudi, la Chambre des représentants libyenne a approuvé à la majorité la sélection de Fathi Bashagha comme Premier ministre pour succéder à Abdel Hamid Dabaiba.

Auparavant, la présidente de la Chambre des représentants libyenne, la conseillère Aqila Saleh, avait annoncé que Bashagha était devenu le seul candidat à la tête du nouveau gouvernement de stabilité.

Saleh a déclaré, lors de la session de la Chambre des représentants libyenne, que le candidat Khaled Al-Bibas avait déposé une demande de retrait de la course au poste de Premier ministre pour succéder au gouvernement actuel dirigé par Abdel Hamid Al-Dabaiba.

Saleh a révélé qu’il avait reçu une lettre du soi-disant « Conseil suprême d’Etat » recommandant le candidat Fathi Bashagha comme Premier ministre du nouveau gouvernement de stabilité.

Après le vote sur le poste de Premier ministre, le président de la Chambre des représentants libyenne a annoncé la suspension de la session du Parlement jusqu’à une date ultérieure pour en informer les membres.