SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

L’armée ukrainienne affirme avoir abattu un drone iranien utilisé par la Russie

Un drone « suicide » de fabrication iranienne a été abattu au cours de la contre-offensive menée contre les forces russes dans le nord-est de la région de Kharkiv, a déclaré l’armée ukrainienne.

Le drone Shahed-136 à aile delta, facilement identifiable, a été abattu près de la ville de Kupiansk, alors que les troupes russes se retiraient vers la frontière. Il n’a pas explosé au moment de la chute, comme il est censé le faire.

En juillet, l’Iran avait déjà démenti un rapport des services de renseignement américains selon lequel il prévoyait d’envoyer des centaines de drones porteurs de bombes à la Russie pour qu’elle les utilise dans la guerre contre l’Ukraine. Cependant, le Corps des gardiens de la révolution islamique s’est vanté cette semaine de son rôle dans l’armement de certaines des principales puissances mondiales.

L’Iran possède plusieurs versions du drone Shahed, qui a une portée d’environ 2 000 kilomètres. Il est utilisé par la milice des Houthis soutenue par l’Iran au Yémen, a attaqué des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite, tué deux marins à bord d’un pétrolier au large d’Oman en 2021 et survolé un porte-avions américain dans le golfe Persique.

Les experts qualifient ces drones porteurs de bombes de « munitions errantes ». Ils volent vers une destination programmée avant le décollage et explosent soit en l’air au-dessus de la cible, soit à l’impact.

L’Iran s’est rapproché de la Russie alors qu’il fait face à des sanctions économiques américaines paralysantes suite à l’effondrement en 2018 de l’accord visant à limiter le programme nucléaire de Téhéran. Les négociations pour relancer l’accord sont dans l’impasse.

L’Ukraine et l’Iran ont également des relations tendues, après que les Gardiens de la révolution ont abattu un avion de ligne ukrainien en 2020, tuant les 176 personnes à bord.

Sur le champ de bataille mardi, l’Ukraine a repoussé les forces russes plus loin dans le nord-est et a juré de libérer l’ensemble de son territoire.

Depuis que Moscou a abandonné son bastion de Kharkiv samedi, dans la pire défaite de la Russie depuis les premiers jours de la guerre, les troupes ukrainiennes ont reconquis des dizaines de villes dans un changement étonnant dans la dynamique du champ de bataille.

La vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hanna Malyar, a déclaré que 150 000 personnes avaient été libérées de la domination russe dans la région. « L’objectif est de libérer la région de Kharkiv et au-delà – tous les territoires occupés par la Fédération de Russie », a-t-elle déclaré.

Le président Volodymyr Zelensky a déclaré que l’Occident devait accélérer les livraisons de systèmes d’armes et a exhorté les alliés de l’Ukraine à « renforcer la coopération pour vaincre la terreur russe. »

Les pays occidentaux ont fourni à l’Ukraine des milliards de dollars d’armes qui, selon Kiev, ont contribué à limiter les gains territoriaux de Moscou. Les forces russes contrôlent environ un cinquième du pays dans le sud et l’est, mais l’Ukraine est désormais à l’offensive dans ces deux régions.