SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

L’arrestation de 40 étudiants palestiniens à l’Université de Birzeit par l’armée israélienne

L’armée israélienne a déclaré d’avoir arrêté des dizaines d’étudiants de l’Université de Birzeit alors qu’ils se trouvaient dans le village de Termsaya, au nord-est de Ramallah, en Cisjordanie.

Il déclaré dans un communiqué mercredi« Suite aux efforts des services de renseignement et de l’armée, les forces de Tsahal, le Service général de sécurité et la police des frontières ont arrêté des dizaines de militants du bloc étudiant subversif du Hamas à l’Université de Birzeit ».

« Un certain nombre de militants étaient directement impliqués dans des activités terroristes, y compris le transfert d’argent, l’incitation et l’organisation d’activités du Hamas en Judée-Samarie (Cisjordanie occupée), où ils ont été transférés aux services de sécurité », ont déclaré les FDI.

Des sources locales dans le village de Termsaya, a rapporté Reuters, ont déclaré que les étudiants étaient en visite de solidarité avec la famille de Montaser Shalabi, dont la maison a été démolie par l’armée (il y a quelques jours )après avoir été accusé d’avoir tué un colon en lui tirant dessus à un poste de contrôle militaire (il y a plusieurs mois).

Le nombre d’étudiants arrêtés est d’environ 40, selon les sources.

L’Université de Birzeit a déclaré qu’elle « suivait avec préoccupation la détention d’un groupe d’étudiants universitaires à l’entrée du village de Termsaya, où ils ont été attaqués par les forces d’occupation israéliennes et ont détenu le véhicule qui les transportait, pour les arrêter et les transporter plus tard en véhicule privé de l’entrée du village vers une destination inconnue ».

Elle a déclaré dans un communiqué« L’Université considère que les politiques poursuivies par l’occupation israélienne sont une violation de toutes les lois et normes internationales qui garantissent le droit des étudiants à se déplacer, et une violation de toutes les normes internationales qui protègent leur dignité et leur liberté ».

    la source :
  • Reuters