SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

L’aviation israélienne bombarde deux positions de résistance à Gaza. ET Hamas commente

Tard dans la nuit dernière, des avions de guerre israéliens ont bombardé deux positions de résistance dans la bande de Gaza, la première attaque israélienne contre la bande de Gaza depuis le cessez-le-feu qui a mis fin à des combats de 11 jours le mois dernier.

Des stations de radio palestiniennes locales à Gaza ont déclaré que les raids israéliens visaient une position du Hamas dans la ville de Gaza et une autre à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.

Des sources sécuritaires ont indiqué à l’AFP que des avions de guerre israéliens avaient bombardé deux sites d’entraînement appartenant aux brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche militaire du Hamas, l’un dans la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, et l’autre au sud de la ville de Gaza, tandis qu’aucun blessé n’avait été immédiatement signalé.

L’armée israélienne a déclaré que son avion avait attaqué des complexes militaires du Hamas dans la ville de Gaza et la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, et qu’elle était « prête à tous les scénarios, y compris la reprise des combats face à la poursuite des actes terroristes émanant de Gaza ».

Il a ajouté que les attaques étaient en réponse à des tirs de ballons incendiaires, qui, selon les pompiers israéliens, ont causé environ 20 incendies dans des champs ouverts dans des communautés proches de la frontière.

Le commentaire de Hamas

Tard mardi soir, le Hamas a répondu au bombardement de deux sites de résistance dans la ville de Gaza et le sud de la bande de Gaza par des avions d’occupation israéliens.

Hazem Qassem, porte-parole du Hamas, a déclaré : « Le bombardement de la bande de Gaza est une tentative ratée de mettre fin à la solidarité et à la résistance de notre peuple avec la Ville sainte, et de dissimuler la confusion sans précédent de l’institution sioniste dans l’organisation de la soi-disant « marche des drapeaux ». Selon lui.

« Notre peuple et sa vaillante résistance continueront à défendre nos droits et nos saintetés jusqu’à ce que l’occupant soit expulsé de toute notre terre », a déclaré Qassem dans un tweet.