SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Lavrov : Il est impossible de gagner dans une guerre nucléaire…Blinken : Nous ne voulons pas une troisième guerre mondiale

Depuis le début de la guerre russo-ukrainienne, le monde est témoin d’une division entre la majorité qui s’oppose à ces opérations militaires et un petit pourcentage qui les soutient. L’Ukraine bénéficie d’un bon soutien économique et militaire de la part de certains pays européens ainsi que des États-Unis d’Amérique, qui continuent sans relâche à soutenir l’armée ukrainienne en lui fournissant des équipements militaires.

Cependant, la grande crainte des pays reste le recours de la Russie à la guerre et aux armes nucléaires pour imposer son contrôle, dans le but de gagner sa guerre contre l’Ukraine. Vendredi, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a mis en garde contre le danger de transformer tout conflit entre les pays nucléaires en une guerre nucléaire, tandis que son homologue américain, Antony Blinken confirmait que l’administration américaine souhaite mettre fin au conflit en Ukraine et ne veut pas qu’une troisième guerre mondiale éclate.

Lavrov a indiqué, lors d’une conférence de presse sur les questions de sécurité européenne, qu’en juin 2021, les présidents de la Russie et des États-Unis ont adopté une déclaration commune affirmant qu’une guerre nucléaire ne peut pas être gagnée, et qu’elle ne peut donc pas être menée, et a confirmé qu’il existe une déclaration similaire de cinq pays nucléaires, selon ce qui a été rapporté par les médias russes.

Le ministre russe des Affaires étrangères a souligné que toute guerre entre les puissances nucléaires est également inacceptable et a ajouté : « Même si quelqu’un décide de la déclencher par des moyens conventionnels, le risque d’escalade vers une guerre nucléaire sera grand. »

Cette déclaration intervient alors que le secrétaire d’État américain Blinken a confirmé, vendredi, que les États-Unis d’Amérique sont toujours en contact avec la Russie, indiquant qu’il y a « des questions importantes dont nous devons parler. » Blinken a déclaré dans une interview sur la chaîne de télévision « France 2 » : « Oui, nous avons des contacts avec la Russie, il y a des questions importantes dont nous devons parler. »

Blinken a donné un exemple des sujets importants dont son pays doit parler, et a déclaré : « Par exemple, nous poursuivons les contacts avec la Russie parce que nous craignons qu’elle utilise des armes nucléaires, ce qui a été un désastre », comme il l’a dit.

Le secrétaire d’État américain a noté que « les pays n’ont pas encore été témoins de la démarche de la Russie dans cette direction (l’utilisation d’armes nucléaires), mais les craintes demeurent. »

Il a ajouté : « Quant au président Joe Biden, il veut éviter l’escalade du conflit en Ukraine. Au contraire, nous voulons y mettre fin, sans aucune escalade. Nous ne voulons pas une guerre avec la Russie, d’autant plus nous ne voulons pas une troisième guerre mondiale. Ce n’est pas ce à quoi nous aspirons ».

    la source :
  • alarabiya