SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

Lavrov: La Russie n’arrêtera pas l’opération militaire en Ukraine pendant les pourparlers de paix

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré lundi que la Russie n’arrêterait pas son opération militaire en Ukraine pour les prochains cycles de pourparlers de paix.

Les responsables russes affirment que les pourparlers de paix avec l’Ukraine ne progressent pas aussi rapidement qu’ils le souhaiteraient et ont accusé l’Occident d’essayer de faire dérailler les négociations en soulevant des allégations de crimes de guerre par les forces russes en Ukraine, ce que Moscou nie.

Dans une interview à la télévision d’État russe, Lavrov a déclaré qu’il ne voyait aucune raison de ne pas poursuivre les pourparlers avec l’Ukraine, mais a insisté sur le fait que Moscou n’arrêterait pas son opération militaire lorsque les deux parties se rencontreraient à nouveau.

Lavrov a ajouté que le président Vladimir Poutine avait ordonné la suspension des opérations militaires lors du premier cycle de pourparlers entre les négociateurs russes et ukrainiens fin février, mais la position de Moscou a changé depuis.

« Après que nous ayons été convaincus que les Ukrainiens n’envisageaient pas de faire de même, il a été décidé qu’au cours des prochaines séries de pourparlers, il n’y aurait pas de cessation (de l’opération militaire) tant qu’un accord final ne serait pas conclu », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Lavrov a accusé Kiev de présenter à Moscou un projet d’accord de paix « inacceptable » qui s’écarte des accords conclus par les deux parties dans le passé.

Kiev a rejeté les commentaires de Lavrov à l’époque, les qualifiant d’approche visant à saper l’Ukraine ou à détourner l’attention des accusations de crimes de guerre contre les forces russes.

Dans l’interview, qui a été diffusée lundi, Lavrov a également noté que les appels du chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, pour que le bloc continue d’armer Kiev représentaient un « tournant très dangereux » dans la politique européenne.

    la source :
  • Reuters