SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Lavrov: Zelensky ne veut pas la paix

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a réitéré mardi que « l’opération militaire en Ukraine est légitime ».

Il a déclaré lors d’une conférence de presse en marge du sommet, mardi, que le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne voulait pas la paix, d’autant plus que son pays a fixé des conditions impossibles pour les négociations.

Les pays occidentaux « ordonnent à Zelensky de ne pas entamer de négociations avec Moscou ».

Quant à l’accord de la mer Noire conclu sous l’égide des Nations unies et de la Turquie en juillet dernier, pour l’exportation de céréales ukrainiennes, qui expire samedi prochain, il a estimé que les Nations unies font tout ce qu’elles peuvent pour répondre aux demandes russes, soulignant par la même occasion que l’Occident met des obstacles à l’exportation de céréales et d’engrais russes.

Il a souligné « L’armée ukrainienne a utilisé les couloirs humanitaires dans le cadre d’opérations militaires, mais Moscou a arrêté cela ».

En outre, il a souligné que de nombreux pays n’avaient pas adhéré aux sanctions imposées contre son pays.

Il a vu qu’accuser la Russie d’agression contre l’Ukraine est une provocation délibérée, soulignant que Washington et l’OTAN envoient des milliers de mercenaires sur le territoire ukrainien, considérant qu’ils se sont engagés dans la guerre.

Au cours des derniers mois, les responsables russes ont accusé Kiev d’être inféodé à l’Occident et de réaliser les souhaits américains.

Ils ont également reproché à la partie ukrainienne de ne pas être revenue à la table des négociations, Kiev ayant stipulé que les Russes se retireraient de tous les territoires avant de discuter de pourparlers.

Zelensky a souligné dans son discours plus tôt aujourd’hui avant le sommet, qui est dominé par le dossier russo-ukrainien, que son pays ne bougera pas pour conclure l’accord « Minsk 3 ».

La déclaration finale du sommet devrait être publiée demain avec un consensus international condamnant la guerre russe contre l’Ukraine, selon un projet de déclaration publié aujourd’hui.