SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Le bombardement du siège du parti communiste à Najaf, dans le sud de l’Irak

Aujourd’hui, dimanche, des inconnus ont fait exploser le siège du Parti communiste irakien dans la province méridionale de Najaf.

Le parti a annoncé, dans un communiqué ce matin, que son siège dans le gouvernorat de Najaf a été bombardé par des « personnes non identifiées ».

Le parti a déclaré dans son communiqué que « dimanche à deux heures du matin, les chauves-souris sombres ont de nouveau attaqué la maison des communistes à Najaf, dans l’illusion que par son acte méprisable et lâche, elle pourrait intimider les communistes, saper leur vigueur et leur empressement à se sacrifier pour le bien du pays et du peuple, et les décourager de leur devoir de combattre la corruption et les corrompus. »

Il a ajouté : « Bien que nous condamnions cet acte criminel pécheur, nous avertissons qu’il ne s’est produit qu’en raison de l’échec continu du gouvernement à protéger les citoyens en général et le siège de notre parti en particulier, le parti qui croit en l’État et la loi et qui n’a pas de milice pour protéger et terroriser les gens. »

Le parti a également indiqué que « l’échec et la négligence à détecter les auteurs et à les traduire en justice vont exacerber la crise et conduire le pays à plus de chaos et de dévastation, et gâcher de réelles opportunités de construire un système démocratique dans lequel le pouvoir est transféré pacifiquement. »

Aucun commentaire n’a été émis par les autorités irakiennes chargées de la sécurité, tandis qu’aucune partie n’a revendiqué la responsabilité de l’attentat à la bombe contre le quartier général.