SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Le Brésil, deuxième pays au monde à franchir le seuil des 500 000 morts de Corona

Le Brésil a dépassé l’Inde, pour occuper la deuxième place après les États-Unis dans le nombre de décès enregistrés avec le coronavirus émergent.

Samedi, le Brésil est devenu le deuxième pays au monde après les États-Unis à franchir le seuil des 500 000 décès dus au Covid-19. Il a récemment enregistré une augmentation du nombre de décès quotidiens, ce qui confirme qu’une troisième vague du virus est imminente.

Selon les derniers rapports du ministère de la santé, le pays a enregistré 500 800 décès, dont 2 301 au cours des dernières 24 heures, des chiffres que de nombreux épidémiologistes considèrent comme inférieurs à la réalité.

Cette semaine, la moyenne hebdomadaire des décès quotidiens est passée à plus de 2 000, pour la première fois depuis le 10 mai.

Le pays de 212 millions d’habitants a également compté 82 288 nouvelles infections pour la seule journée de samedi, portant le nombre total de blessés à 17 883 750.

« La troisième vague est en train d’arriver », a déclaré à l’AFP Etel Maciel, épidémiologiste à l’université d’Espírito Santo. Mais la vaccination, qui peut faire la différence, est encore trop lente, et les autorités ne semblent pas vouloir prendre de nouvelles mesures » pour l’enrayer.

Dans les grandes villes brésiliennes, il semble que la vie soit presque revenue à la normale, avec des restaurants, des bars et des magasins ouvrant leurs portes et de nombreuses personnes déambulant dans les rues sans masque.

Malgré cela, la situation sanitaire reste critique dans 19 des 27 États brésiliens, avec plus de 80 % des lits de soins intensifs occupés, tandis que ce pourcentage atteint 90 % dans huit États.

« 500 000 personnes sont mortes à cause de la pandémie qui touche le Brésil et le monde », a écrit le ministre de la Santé, Marcelo Quiroga, sur Twitter.

Selon le Consortium des médias, qui regroupe les plus grands groupes de médias du pays et publie un bilan quotidien basé sur les rapports des gouvernements régionaux, ce samedi après-midi, on a compté 500 mille et 22 décès.

Depuis le début de l’année, plus de soixante pour cent de ces décès (303 000 et 550 morts) ont été enregistrés.

Le Brésil a connu une deuxième vague sévère de la pandémie au début de l’année, qui a provoqué plus de 4 000 décès par jour. Le pays craint qu’une troisième vague le frappe, avec un nouveau pic du nombre d’infections.

Et le dernier rapport hebdomadaire d’une fondation référence dans le domaine de la recherche médicale, indique que le Brésil connaît une situation « critique » avec « un plafond élevé (de décès) et la possibilité que la situation se détériore dans les prochaines semaines avec l’arrivée de l’hiver » dans l’hémisphère sud.

Les experts s’inquiètent de la lenteur de la campagne de vaccination, de la propagation rapide des copies mutées et du manque de mesures préventives de la part du président Jair Bolsonaro, qui continue de s’opposer aux fermetures et au port du masque.

Mais le ministre de la Santé a déclaré dans son tweet de samedi qu’il travaillait « sans relâche pour vacciner tous les Brésiliens le plus rapidement possible et changer ce scénario dont nous souffrons depuis plus d’un an. »

Les données officielles indiquent que 29 % de la population a reçu une seule dose du vaccin, tandis que le pourcentage de personnes entièrement vaccinées ne dépasse pas 11,36 %.