SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

Le Caire annonce qu’il est prêt à l’extradition d’un certain nombre d’agents d’Al-Bashir

Au cours d’une visite de cinq jours au Caire, le procureur général soudanais Mubarak Osman a discuté, avec son homologue égyptien Hamada El-Sawy, de l’extradition d’un certain nombre d’agents de l’ancien président soudanais Omar al-Bashir qui ont été réfugiés en Égypte, vers les autorités de Khartoum.

Dans les détails, des sources informées au sein du parquet soudanais ont déclaré que les figures les plus importantes demandées par Khartoum sont l’ancien directeur des renseignements soudanais Salah Abdallah, connu sous le nom de « Gosh », et d’autres membres du régime isolé qui ont fui en Égypte après la chute d’Al-Bashir en avril 2019, selon ce qui a été rapporté par le journal Asharq Al-Awsat.

L’information a également rapporté que des discussions sérieuses ont eu lieu entre le procureur général soudanais et son homologue égyptien, au cours desquelles Le Caire a exprimé sa pleine disponibilité, dans un grand développement, pour discuter de la coopération dans la remise des personnes recherchées aux autorités soudanaises, ainsi que pour discuter des arrangements sur la façon et les moyens de suivre.

Entre-temps, M. Osman a exprimé son optimisme quant au fait que la coopération avec le parquet égyptien permettrait de réaliser de grands progrès en matière de remise des personnes recherchées à la justice soudanaise, malgré l’absence de confirmation de la part du Caire à ce sujet.

Il convient de noter que les autorités égyptiennes avaient précédemment refusé une demande de l’ancien procureur général soudanais, Taj Al-Sir Al-Haber, d’extrader Gosh, puis Khartoum a entamé des procédures pour son extradition par le biais d’Interpol dans le cadre de rapports criminels liés au terrorisme, à la corruption financière et à la torture de détenus politiques lors du déclenchement des manifestations populaires au Soudan en 2018.

Par ailleurs, la visite du procureur général soudanais au Caire s’est faite à l’invitation de son homologue égyptien, au cours de laquelle ils ont signé plusieurs protocoles d’accord, dont l’un concerne la formation de procureurs soudanais dans les instituts d’enquête criminelle égyptiens.

    la source :
  • alarabiya