SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Le chancelier allemand discute du commerce et des droits de l’homme lors de sa visite en Chine

Berlin a annoncé que le chancelier allemand Olaf Scholz fera pression sur la Chine pour qu’elle ouvre ses marchés et soulèvera la question des droits de l’homme la semaine prochaine, lors de ce qui sera la première visite d’un dirigeant de l’Union européenne en Chine depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Scholz se rendra en Chine le 4 novembre, à un moment où l’Occident est de plus en plus préoccupé par les pratiques commerciales de la Chine et sa situation en matière de droits de l’homme, et compte tenu également de la dépendance croissante de l’Allemagne vis-à-vis de Pékin, deuxième économie mondiale.

La visite s’est également déroulée au milieu d’une vive polémique au sein de la coalition au pouvoir de Scholz concernant l’approbation éventuelle d’un investissement chinois dans un port à Hambourg, le plus grand port d’Allemagne. Scholz va de l’avant malgré les problèmes de sécurité de ses ministres.

Dans ce contexte, un porte-parole du gouvernement allemand a déclaré lors d’un point de presse que le point de vue de Berlin sur Pékin a changé, mais qu’il s’oppose à la « séparation » de l’économie chinoise et souhaite que Pékin fasse preuve de réciprocité dans ses relations commerciales, notant que l’Allemagne discutera des tendances « autoritaires » en Chine et les droits de l’homme, « ainsi qu’une série d’autres questions, sur la réciprocité, comme l’ouverture des marchés chinois aux entreprises européennes et autres. »

En outre, le porte-parole a ajouté que le gouvernement allemand souhaitait rencontrer des organisations non gouvernementales au cours de la visite, mais qu’il n’était pas clair dans quelle mesure cela pouvait être réalisé.

Le ministère chinois des affaires étrangères a confirmé la visite dans un bref communiqué, indiquant que Scholz était en visite en Chine à l’invitation du Premier ministre Li Keqiang.

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Allemagne au cours des six dernières années, le volume des échanges dépassant 245 milliards d’euros (244 milliards de dollars) en 2021.

Lors de sa visite d’une journée, Scholz est accompagné d’une délégation de chefs d’entreprise.

    la source :
  • Reuters