SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Le Chancelière allemande : Nous nous engageons à atteindre la neutralité carbone d’ici 2045

Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré que son pays s’est engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2045, alors même qu’il a récemment accru sa dépendance au charbon et au pétrole en raison de l’interruption de l’approvisionnement en gaz russe.

Lors d’un parti organisé par les sociaux-démocrates, qu’il dirige, Schulz a déclaré que l’Allemagne, qui est le quatrième pays industriel du monde, ne dévierait pas de sa voie pour atteindre la neutralité carbone.Notre production devient neutre en carbone. »

Les déclarations de Schulz coïncident avec le lancement du sommet sur le climat COP27 à Charm el-Cheikh, en Égypte, qui a commencé à recevoir des délégations participant à l’événement mondial de premier plan, au milieu des assurances qu’un grand nombre de dirigeants et de dirigeants mondiaux y participeront.

Des rapports ont indiqué que l’Allemagne ne sera pas en mesure d’atteindre ses objectifs climatiques au cours de la décennie en cours, car la croissance économique interfère avec ses efforts de réduction des émissions de carbone.

Selon le plan, l’Allemagne cherche à réduire ses émissions de carbone de 65% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990, dans le cadre de ses plans pour devenir neutre en carbone d’ici 2045.

Schulz a déclaré que l’Allemagne sera en mesure de surmonter la crise hivernale, malgré l’interruption du flux de gaz via les gazoducs reliant la Russie et l’Allemagne, grâce à des installations de stockage de gaz naturel qui sont presque pleines avant la saison lorsque la demande augmente principalement pour le mazout de chauffage.

Le temps exceptionnellement chaud a contribué à augmenter les niveaux de stockage de gaz en Allemagne, atteignant 99,3% de la capacité totale de stockage vendredi, avec le retrait de ce que les régulateurs allemands ont dit.

Malgré cela, quelques jours d’hiver glacial suffiront à consommer toutes les quantités de gaz stockées, selon ce qu’a déclaré vendredi le chef de l’Agence fédérale allemande des réseaux, Klaus Muller.

    la source :
  • Des agences