SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le chef du Mossad entre en scène dans la question de la détention par Ankara d’Israéliens qui prennent des photos du palais d’Erdogan

Israël travaille dans plusieurs directions simultanément, pour tenter de libérer le couple, Mordi et Natalie Oknin, qui a été arrêté en Turquie pour avoir pris des photos du palais présidentiel turc.

Le chef du Mossad, David Barnea, qui négocie avec son homologue turc à cet égard, est entré en scène sur cette question. Dans le même temps, des représentants du ministère israélien des Affaires étrangères travaillent sur la scène internationale pour connaître les intentions de la partie turque et écouter ses justifications.

Entre-temps, les Turcs n’ont pas encore formulé de demandes spécifiques à la partie israélienne. Ankara dit seulement que « les assurances israéliennes que le couple n’a rien à voir avec les services de renseignement ont été reçues et sont en cours de vérification. »

Il a été convenu, à la suite des efforts du ministère israélien des Affaires étrangères, que le consul à Istanbul, Ronen Levy, pourrait rendre visite à Mordi et Natalie dans le centre de détention, mais la date de la visite n’a pas encore été fixée. La chef de la section consulaire du ministère israélien des affaires étrangères s’est rendue en Turquie pour aider les efforts des diplomates israéliens à Istanbul.

Israël considère que l’autorisation accordée par la Turquie pour permettre au consul israélien de rendre visite aux détenus est un pas dans la bonne direction, mais il ne faut pas y placer de grands espoirs, et il compte sur la libération rapide des Israéliens.

Le chef du département de la politique intérieure du ministère israélien des Affaires étrangères, a rendu visite aux proches de la famille Oknin à Modi’in le 15 novembre.

En outre, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a tenu une réunion spéciale sur la libération du couple. Le ministère israélien des Affaires étrangères a demandé aux proches du couple Oknin de s’abstenir de faire des déclarations publiques et de donner des interviews aux médias, tandis que ceux-ci s’efforcent à leur tour de collecter des fonds pour payer les frais liés aux tentatives de libération des « deux otages d’Erdogan ».

À cet égard, il a été rapporté que Shiraz, la fille de Natalie, envisage de publier une vidéo demandant aux Israéliens de donner de l’argent pour la libération de ses proches.

Il convient de noter qu’un tribunal turc a prolongé de 20 jours, le 12 novembre, la détention des époux Mordi et Natalie Oknin, qui ont été arrêtés à Istanbul par les services de renseignement turcs. On s’attendait à ce que la Turquie expulse les Israéliens, mais le tribunal a pris une décision qualifiée d’inattendue à la demande du ministère public, et a attribué la détention au fait que les détenus sont soupçonnés d’espionnage militaire ou politique, et qu’ils sont accusés de « photographier des points de sécurité et des caméras de surveillance. »

Le couple Oknin aurait été arrêté à Istanbul pour avoir photographié le palais du président Recep Tayyip Erdogan. Comme de nombreux touristes, ils ont enregistré leurs impressions sur un appareil photo. Les Israéliens ne savaient pas que la législation turque interdit de photographier le palais présidentiel.

Après la décision du tribunal turc, le ministre israélien des affaires étrangères Yair Lapid s’est entretenu avec des membres de la famille Oknin et leur a assuré que les autorités israéliennes faisaient tout leur possible pour libérer Mordi et Natalie.

    la source :
  • RT