SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 January 2022, Monday |

Le commandant des forces terrestres irakiennes révèle de nouveaux contrats d’armement

Le commandant des forces terrestres irakiennes, le lieutenant-général Qassem al-Muhammadi, a révélé de nouveaux contrats d’importation de drones et d’artillerie avancés de France, soulignant qu’ « il y a une volonté sérieuse de développer les armes irakiennes. »

Al-Muhammadi a souligné qu’ « il y a deux directions dans l’armement, la première est américaine, où il y a des chars avancés, qui sont les chars Abrams, et il y a des chars T-90 d’origine russe, et nous en avons beaucoup qui sont équivalents aux Abrams, ainsi qu’il y a beaucoup de véhicules blindés et beaucoup d’équipements existants », soulignant qu’ « il y a des plans pour les augmenter et augmenter les divisions et les brigades afin d’augmenter les capacités de l’armée irakienne. »

De plus, il a expliqué qu’ « il y a beaucoup de contrats qui comprennent des drones armés qui volent dans l’espace aérien irakien pendant 30 heures et sont capables d’adresser des cibles et une surveillance continue vers diverses régions, et ils ont prouvé leur capacité et leur efficacité, » notant qu’ « il y a une excellente artillerie qui sera importée de France avec une grande précision, en plus des armes avec des viseurs de nuit et de nombreux contrats, dont certains sont arrivés au port et d’autres dans les usines pour soutenir les forces armées. »

Et il a indiqué qu’ « il y a une compétition entre les orientaux et les occidentaux afin de prouver leur capacité, et nous, en tant que forces armées, soutenons la diversification des armements, » et qu’ « il y a un désir sérieux de développer des armes irakiennes, et il y a des projets qui ont été lancés jusqu’à ce que nous puissions les fabriquer nous-mêmes. »

Aussi, Al-Muhammadi a déclaré que « la direction des forces terrestres constitue plus de 72% du nombre des forces irakiennes, car c’est elle qui détient le terrain et le reste des unités joue le rôle de soutien pour appuyer nos forces », soulignant qu’elles « constituent environ deux tiers de la taille des autres forces de sécurité. »

Il a ajouté : « Des efforts sont faits pour développer les forces terrestres et suivre les mises à jour. Nos forces sont une extension des forces terrestres de l’ancienne armée, et nous avons donc besoin d’armes modernes, notamment de chars, de canons et de fusils. »

    la source :
  • RT