SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Le commandant des Gardiens de la Révolution dévoile un « missile » surprise en présence du Hezbollah !!

Le commandant en chef des Gardiens de la révolution iranienne, le général de division Hossein Salami, a révélé jeudi que le Hezbollah avait préparé entre 10 et 20 000 missiles pour frapper Israël depuis le territoire libanais.

Le général de division Salami a déclaré dans un discours depuis la capitale, Téhéran, lors des funérailles de 5 membres des Gardiens de la révolution, tués en Syrie en 2016 et dont les corps ont été retrouvés cette semaine, que « le Hezbollah a préparé entre 10 000 et 20 000 missiles au Liban, pour frapper les sionistes, et ils en sont conscients.

Il a ajouté, selon ce qui a été rapporté par l’agence de presse étudiante iranienne « ISNA », qu' »il suffit que l’entité sioniste (Israël) commette une erreur, alors une opération militaire à grande échelle contre l’entité commencera ».

Salami a confirmé dans des déclarations précédentes, mardi dernier, dans un discours devant un certain nombre de forces du Basij, que le Hezbollah possède plus de 100 000 missiles prêts pour la confrontation.

En revanche, le ministre israélien des Finances, Avigdor Lieberman, a menacé, mercredi, d’anéantir la banlieue sud de Beyrouth, si le Hezbollah voulait une confrontation avec l’armée israélienne.

Lieberman a déclaré: « La dernière chose que nous recherchons est la confrontation, mais cette attaque sera une réponse à l’attaque du Hezbollah sur le champ gazier de Karish. »

Auparavant, les chefs de l’armée et du renseignement avaient assuré au cabinet de sécurité israélien que « si un accord n’est pas conclu avec le Liban, une escalade avec le Hezbollah est probable ».

Et le site Internet hébreu « Walla » avait précédemment indiqué que les responsables de la sécurité israélienne avaient envoyé des messages clairs au Liban par l’intermédiaire des Américains, que si le Hezbollah n’arrêtait pas ses mesures d’escalade, l’armée israélienne répondrait à toute violation et ne se contenterait pas d’intercepter simplement les drones.