SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

Le commandant des troupes américaines et de l’Otan en Afghanistan, a quitté ses fonctions

Le chef des forces américaines et de l’Otan en Afghanestan, le général Austin Scott Miller, a quitté ses fonctions, lundi 12 juillet, dans le cadre du retrait définitif des troupes étrangères du pays et les Taliban ne cessent d’y gagner du terrain.

Lors d’une cérémonie au QG ultra fortifié des forces étrangères à Kaboul, le général Miller, qui commandait depuis septembre 2018 les forces de la coalition en Afghanistan, a transmis son commandement au général Kenneth McKenzie, chef du Commandement central de l’armée américaine (Centcom), basé en Floride et responsable des activités militaires américaines dans 20 pays du Moyen-Orient et d’Asie centrale et du sud, dont l’Afghanistan.

Dimanche, les Nations unies ont confirmé que l’escalade du conflit en Afghanistan causait de « nouvelles souffrances » dans ce pays déchiré par la violence.

« Les besoins humanitaires préexistants s’aggravent encore », a déclaré le Représentant spécial adjoint des Nations Unies pour l’Afghanistan, Ramez Al-Akbarov, ajoutant qu’au moins la moitié des 33,5 millions d’habitants du pays ont besoin d’une aide humanitaire.

Il a déclaré« L’escalade des activités militaires, l’escalade des conflits et la guerre causent de nouvelles souffrances », sans parler de la sécheresse et des craintes du Covid.

Cette année, ila révélé,qu’ il a tué 25 travailleurs humanitaires alors qu’il livrait du matériel à ceux qui en avaient besoin.

Les talibans lancent une offensive tous points contre les forces afghanes, qui ont jusqu’à présent montré peu de résistance, permettant au mouvement de prendre le contrôle de grandes parties du territoire afghan.

Les forces afghanes contrôlent désormais principalement les grandes routes et les capitales des États, dont certaines sont assiégées, et la récente mobilisation des milices anti-talibanes fait craindre que le pays ne sombre dans une nouvelle guerre civile.