SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 January 2022, Monday |

Le commentaire de l’Autorité palestinienne sur la décision israélienne de construire des colonies sur le terrain de l’aéroport de Qalandia

Mercredi, l’Autorité nationale palestinienne a averti que la décision israélienne de construire des colonies sur le terrain de son aéroport de Qalandia pousse la région vers l’escalade.

L’Autorité a déclaré, par la voix de son porte-parole, Nabil Abu Rudeineh, que « la décision israélienne d’établir une colonie sur le terrain de l’aéroport de Qalandia est condamnée et dangereuse et pousse la région à l’escalade. »

Abu Rudeineh a indiqué dans un communiqué de presse que « porter atteinte à l’aéroport de Qalandia est une violation de l’un des symboles souverains de l’État de Palestine. »

Il a souligné que « cet aéroport, sur lequel Israël a décidé d’établir un quartier de colonies, a été reconnu par la communauté internationale lors de l’Assemblée générale des Nations unies en 2012. »

Et la municipalité de Jérusalem du gouvernement israélien a annoncé qu’elle approuvait la construction de 9 000 logements appartenant à la colonie d’Atarot, au nord de Jérusalem, dans la zone où se trouve l’aéroport palestinien.

Le porte-parole de la présidence palestinienne a déclaré : « Israël tente de tromper l’opinion publique internationale au sujet des colonies, en affirmant qu’aucun projet majeur de colonisation ne sera adopté à l’heure actuelle. Ce sont des tentatives ratées qui ne tromperont personne ».

En outre, il a ajouté que « la colonisation et la politique d’annexion se déroulent à un rythme soutenu, au mépris évident de la politique de l’administration américaine, qui a affirmé son rejet de la colonisation. »

Il a souligné qu’elle doit prendre une position claire et explicite sur ces pratiques israéliennes, et ne pas se contenter de la politique de condamnation et de dénonciation.

Il a poursuivi : « L’ensemble de la communauté internationale, à travers la résolution 2334 de l’ONU, a condamné la colonisation et a ouvertement déclaré son rejet de toutes les formes de colonisation menées par les autorités d’occupation israéliennes pour imposer un fait accompli, que ce soit dans la ville occupée de Jérusalem ou dans le reste des territoires palestiniens. »

De plus, Abu Rudeineh a expliqué que la paix et la stabilité ne viennent que par la reconnaissance des droits légitimes du peuple palestinien, et non par la politique de colonisation et d’annexion, qui a prouvé son échec avec la fermeté du peuple palestinien et son adhésion aux constantes nationales, que nous ne compromettrons pas.

Aussi, Abu Rudeineh a déclaré que les dirigeants palestiniens prendraient les décisions appropriées pour protéger les droits du peuple palestinien.

Abu Rudeineh a réaffirmé que « toutes les formes de colonisation israélienne des terres de l’État de Palestine sont illégales et inacceptables. »

Et il a indiqué que « la vallée du Jourdain fait partie intégrante de l’État de Palestine occupé, et qu’un pouce de celle-ci ne sera pas cédé, quel qu’en soit le prix. »