SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Le Conseil de sécurité appelle les « Houthis » à coopérer avec Grundberg pour parvenir à une solution politique

Dans un communiqué publié aujourd’hui, mercredi, les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont souligné l’importance de former le Conseil de direction présidentiel au Yémen.

Le Conseil de sécurité s’est félicité de la décision du Président yéménite Abd Rabbuh Mansour Hadi de créer le Conseil présidentiel de direction et de lui déléguer tous ses pouvoirs.

La déclaration, publiée par la mission norvégienne auprès des Nations Unies, a estimé que:« la formation d’un conseil de direction présidentiel au Yémen est une étape importante vers la stabilité et la réalisation d’un règlement politique global au Yémen ».

La déclaration a exhorté les Houthis à coopérer avec les efforts de l’envoyé de l’ONU pour un cessez-le-feu global, et a également appelé la milice à coopérer avec l’envoyé pour parvenir à une solution politique au Yémen par la négociation.

Le Conseil de sécurité a exprimé sa «grave» préoccupation concernant la crise humanitaire au Yémen et a appelé les donateurs à financer le plan de réponse de l’ONU.

La déclaration a également salué l’annonce par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis d’un programme de soutien économique au Yémen, et a salué les contributions du Conseil de coopération du Golfe dans le soutien à la paix et aux négociations.

Cela intervient alors que l’envoyé des Nations Unies au Yémen, Hans Grundberg, a appelé les parties au conflit, avant de quitter Sanaa aujourd’hui, mercredi, à respecter la trêve qui a permis de réduire considérablement la violence au Yémen.

« Bien que nous constations que la trêve tient généralement jusqu’à présent, nous devons également prêter attention aux défis », a déclaré Grundberg à l’aéroport de Sanaa à la fin de sa première visite dans la capitale contrôlée par les Houthis depuis qu’il a été nommé à son poste. poste en septembre.

Il a poursuivi:« Nous dépendons de l’engagement continu et sérieux des parties pour mettre en œuvre la trêve », notant qu’il avait discuté avec des responsables houthis, « en s’appuyant sur la trêve comme une étape vers une solution politique globale au conflit ».