SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le contenu du rapport médical sur le décès de Nizar Banat

Le ministre palestinien de la Justice Muhammad al-Shalaldeh a révélé le contenu du rapport médical initial sur la mort du militant Nizar Banat, après son arrestation par les forces de sécurité palestiniennes à Hébron, et a parlé d’une « mort non naturelle ».

Al-Shalaldeh a déclaré qu' » il a été constaté par le rapport médical initial que Nizar Banat a été soumis à des violences extérieures dans plusieurs zones du corps. » Il a ajouté : « Nizar a été battu sur tout le corps, et lors de son transfert à la sécurité préventive, et avant son arrivée, il s’est évanoui comme s’il avait perdu connaissance. Et il est arrivé mort à l’hôpital. »

Al-Shalaldeh a confirmé que « la cause du décès était un choc traumatique, qui a provoqué une insuffisance cardiaque et pulmonaire aiguë ».

Le ministre palestinien de la Justice a souligné que le rapport a été remis au Premier ministre Muhammad Shtayyeh, qui à son tour l’a remis au chef de la justice militaire et à l’adjoint militaire afin de prendre des mesures juridiques.

Soulignant que l’arrestation de Nizar Banat est intervenue conformément à un « mandat d’arrêt », Shalaldeh a estimé que ce qui s’était passé était un « cas individuel, pas une approche de la part des dirigeants et de l’Autorité palestinienne ».

En Cisjordanie, depuis jeudi dernier, des manifestations ont condamné la mort du militant de l’opposition Nizar Banat, et les milieux internationaux et des droits de l’hommes, sont préoccupés par les actions des forces de sécurité palestiniennes, tandis que la famille du défunt militant, qui était connu pour son critique de l’Autorité palestinienne et ses dirigeants, a accusé des éléments de sécurité palestiniens de « l’avoir assassiné », et cela selon « Ma’an ».