SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 October 2021, Sunday |

Le delta s’étend en Iran…

La crise de la propagation du virus Corona en Iran est devenue plus difficile, surtout après que de nombreuses infections ont été enregistrées dans le mutateur delta dans toutes les provinces iraniennes.

Où le porte-parole du siège national de lutte contre le coronavirus en Iran, Ali Reza Raisi, a confirmé que toutes les provinces iraniennes avaient une épidémie de la souche « Delta », et que cette souche « s’est propagée dans tout le pays », selon le « Iran International  » site Internet.

Aujourd’hui, samedi 17 juillet, un porte-parole du siège de contrôle de Corona a déclaré que « la souche Delta a balayé presque tous les gouvernorats du pays ».

Raisi a ajouté qu’il y a 169 villes en Iran avec un statut rouge de la maladie, 166 villes avec un statut orange et 113 autres avec un statut jaune.

Il a également souligné que l’épidémie du virus dans le sud de l’Iran, dans les provinces de Bushehr, Hormozgan, Sistan et Baluchestan et Kerman, est en augmentation.

Pour sa part, Fereydoun Hemmati, le gouverneur d’Hormozgan, a annoncé aujourd’hui, samedi, avoir soumis une demande au siège national de Combat Corona en Iran pour fermer toute la province pendant une semaine.

Fatima Norouzian, porte-parole de l’Université des sciences médicales d’Hormozgan, a également déclaré que les statistiques de décès dus au corona au cours de la semaine dernière avaient augmenté de 21% par rapport à la semaine précédente.

Pendant ce temps, le président iranien Hassan Rouhani a déclaré qu’au cours des deux prochaines semaines, environ 10 millions de vaccins seront disponibles et que le vaccin local sera utilisé à partir du 23 juillet.

Des responsables du ministère de la Santé, ainsi que des responsables du «Comité pour l’exécution de l’ordre de l’imam», ont jusqu’à présent présenté des dates contradictoires pour la vaccination avec le vaccin «Iranian Barakt».
A noter que ce vaccin a obtenu une autorisation d’utilisation en urgence le 15 juin dernier.

Il est à noter que parmi plus de 80 millions de personnes en Iran, seulement environ 7 millions ont jusqu’à présent été vaccinées, selon Rouhani.

Une porte-parole de l’Université des sciences médicales d’Hormozgan a indiqué que la capacité en lits dans de nombreux hôpitaux de cette province a été remplie.

Aujourd’hui, samedi, Hamid Emadi, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Imam Khomeini de Téhéran, a déclaré à l’agence de presse des étudiants iraniens que les conditions dans les hôpitaux de Téhéran ne sont pas bonnes.

Hossein Mohsenzadeh, directeur de l’hôpital pour enfants d’Akbar à Mashhad, a déclaré que le nombre d’enfants infectés par le corona qui ont été réservés dans cet hôpital « augmente ».

Pour sa part, le journal iranien « Jomhouri Eslami » a répondu aux déclarations du chef de l’Organisation de la propagande islamique, qui a déclaré : « Nous n’autoriserons pas la fermeture d’aucune cérémonie religieuse le mois prochain de Muharram ».