SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Le Département d’État américain: Il n’y a aucune raison de croire que le meurtre d’Abu Akleh était prémédité

Le département d’État américain a déclaré lundi que les enquêteurs indépendants n’étaient pas parvenus à une conclusion concluante concernant la source de la balle qui a tué la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh, après avoir mené un examen médico-légal détaillé.

En résumant les résultats des enquêtes menées par les autorités israéliennes et palestiniennes, le coordinateur américain de la sécurité a conclu qu’une balle tirée depuis des positions de Tsahal était très probablement responsable de son assassinat, mais il n’a trouvé aucune raison de croire que cela était intentionnel.

Quelques semaines après son martyre, le cas de la journaliste palestinienne « Shireen Abu Akleh », qui a été tuée par des soldats israéliens alors qu’elle couvrait des événements sur le terrain dans le camp de réfugiés de Jénine, continue de préoccuper les cercles palestiniens et internationaux.

Dans les derniers développements de l’affaire, Israël a annoncé qu’il examinera une balle qui a tué le journaliste palestinien, pour déterminer si l’un de ses soldats l’a tirée, ajoutant qu’un observateur américain assistera au processus d’examen, dont les résultats pourraient sortir en quelques heures.

Les Palestiniens qui ont remis la balle à un coordinateur américain de la sécurité ont déclaré avoir reçu l’assurance qu’Israël ne participerait pas à l’examen du projectile.

Washington n’a pas encore commenté la question. Et les États-Unis s’apprêtent à passer un long week-end pour marquer le jour de l’indépendance, qui tombe le 4 juillet.

Les Palestiniens accusent l’armée israélienne de l’avoir délibérément tuée. Israël nie cela, affirmant qu’Abu Akleh a peut-être été accidentellement touché par le feu de l’armée, ou par l’un des hommes armés palestiniens qui échangeaient des tirs avec ses forces.