SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Le différend sur « Jersey » … s’intensifie?

Le ministre délégué au ministère français des Affaires étrangères, Franck Riester, a souligné aujourd’hui, vendredi, que la partie britannique a imposé des restrictions sur l’octroi de licences aux pêcheurs français pour exercer leurs activités au large de Jersey, en contradiction avec l’accord « Brexit », notant que Paris avait clairement confirmé à Londres la nécessité de mettre en œuvre l’accord.

Il a poursuivi: « Nous n’accepterons pas de compromis, et nous considérons que les décisions adoptées par les Britanniques sont nulles. Les pêcheurs peuvent compter sur notre soutien. »

Les tensions se sont intensifiées sur Jersey, la plus grande île de la Manche, ces derniers jours, après que la France a protesté contre la mise en place par les autorités britanniques d’une liste de 41 navires français autorisés à pêcher au large des côtes de l’île, malgré l’insistance de Paris sur ce point. la liste devrait être étendue à 344 navires.

La France a également accusé la Grande-Bretagne de présenter une série de nouvelles demandes concernant le dossier de la pêche, en dehors des accords conclus lors des négociations «Brexit».

Après que Paris a menacé de couper l’électricité à l’île, la Grande-Bretagne a envoyé deux navires d’escorte sur l’île mercredi soir, et la France a annoncé le lendemain qu’elle déploierait également deux navires dans la région.

Des pêcheurs français en colère à bord de dizaines de bateaux hier pendant plusieurs heures ont bloqué le port de l’île pour protester contre les actions britanniques.

Le journal britannique « Daily Mail » a rapporté que le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron tiendraient des « négociations d’urgence » pour régler le différend, selon « Russia Today ».