SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 May 2022, Sunday |

Le dirigeant biélorusse défend la guerre de Poutine

Le dirigeant biélorusse a défendu l’attaque de la Russie contre l’Ukraine dans une interview accordée à l’ « Associated Press », jeudi, et a déclaré qu’il faisait « tout ce qu’il pouvait » pour arrêter la guerre.

Le président Alexandre Loukachenko a affirmé que l’Ukraine « provoquait la Russie », soulignant que « la Biélorussie soutient la paix ».

Il a ajouté : « Nous n’acceptons catégoriquement aucune guerre. Nous avons fait et faisons tout maintenant pour qu’il n’y ait pas de guerre. Grâce à moi, les négociations entre l’Ukraine et la Russie ont commencé ».

Il a poursuivi : « Mais pourquoi l’Ukraine, sur le territoire de laquelle une guerre se déroule réellement, une action militaire et des gens meurent, n’est-elle pas intéressée par ces négociations » ?

La Russie a déployé ses forces sur le territoire de la Biélorussie sous prétexte de mener des exercices militaires puis les a envoyées en Ukraine dans le cadre de l’offensive qui a débuté le 24 février.

Loukachenko a publiquement soutenu l’opération militaire, affirmant lors d’une réunion avec le président russe Vladimir Poutine début mars que l’Ukraine prévoyait d’attaquer la Biélorussie et que l’attaque de Moscou l’avait empêchée.

Il a dit qu’il avait apporté une carte à Poutine montrant où l’attaque présumée était censée avoir eu lieu, mais qu’il n’avait fourni aucune autre preuve à l’appui de cette affirmation.

Plus tôt dans la semaine, l’armée biélorusse a annoncé des manœuvres surprises qui ont suscité des inquiétudes en Ukraine. Pourtant, Loukachenko a assuré à l’Associated Press, jeudi, que les exercices ne menacent personne.

Il a conclu : « Nous ne menaçons personne, et nous ne le ferons pas, et nous ne le ferons pas. De plus, nous ne pouvons pas menacer – nous savons qui s’oppose à nous, donc pour lancer une sorte de conflit… une sorte de guerre ici… ce n’est pas du tout dans l’intérêt de l’État biélorusse. Pour que l’Occident puisse dormir en paix ».