SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Le FMI tire la sonnette d’alarme…

Le Fonds monétaire international a mis en garde contre le risque d’aggravation d’une crise mondiale de la dette alors que les principales banques centrales du monde augmentent les taux d’intérêt pour freiner l’inflation, ce qui augmente le fardeau du service de la dette pour les pays aux conditions financières médiocres.

Et l’agence de presse Bloomberg a cité Kristalina Georgieva, chef du Fonds monétaire international, lors de sa participation à une conférence dans la capitale américaine, Washington disant « ce que nous voyons maintenant, c’est crise après crise, et la possibilité d’un troisième choc financier mondial après la pandémie (pandémie de coronavirus) et avec la guerre (russe en Ukraine) ».

Elle a déclaré que les pays qui n’ont pas de revenus en dollars mais qui sont obligés de rembourser leurs dettes sont confrontés à une « double difficulté » pour faire face à la crise, ajoutant qu’environ 30% des pays en développement souffrent d’une crise de la dette ou s’en rapprochent.

Georgieva a déclaré à Reuters qu’il était « important d’activer ce que l’on appelle le « cadre commun » approuvé par le Groupe des Vingt et le Club de Paris des créanciers officiels en octobre 2020, qui est en grande partie suspendu pour le traitement de la dette. Jusqu’à présent, ce cadre n’a pas abouti à un seul résultat. »

    la source :
  • Des agences
  • Reuters