SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le génocide de Bucha à la table du Conseil de sécurité

Moscou a appelé lundi à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU pour discuter des accusations selon lesquelles les troupes russes auraient commis des atrocités contre des civils ukrainiens dans la ville de Bucha, à l’extérieur de Kiev.

L’ambassadeur adjoint de Russie à l’ONU, Dmitry Polyanski, a écrit sur Twitter : « À la lumière des provocations odieuses des extrémistes ukrainiens à Bucha, la Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU le lundi 4 avril. »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé dimanche les dirigeants russes de « torture » et de « meurtre » après avoir découvert des fosses communes à Bucha, à Kiev, et trouvé des centaines de corps appartenant à des civils.

Moscou a nié avoir tué des civils. Le ministère russe de la Défense a déclaré que les photographies des corps dans les rues de la ville étaient « une nouvelle production du régime de Kiev pour les médias occidentaux ».

Un responsable de l’administration américaine a dénoncé la demande de la Russie d’une réunion du Conseil de sécurité.

« La Russie a recours au même scénario qu’en Crimée et à Alep », a tweeté Samantha Power, responsable de l’USAID et ancienne ambassadrice aux Nations Unies.

Elle a déclaré « La Russie, qui est obligée de défendre l’indéfendable (ici les atrocités de Botcha), appelle à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU afin qu’elle puisse manifester sa colère et appeler à rendre des comptes », ajoutant que « personne n’y croit ».

Les Nations Unies n’ont pas encore annoncé si la réunion d’urgence du Conseil de sécurité se tiendra lundi.