SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le gouvernement britannique augmente les impôts et réduit les dépenses pour restaurer la confiance des marchés

Le ministre britannique des Finances Jeremy Hunt a annoncé un ensemble de hausses d’impôts et de resserrement des dépenses publiques dans le nouveau plan budgétaire dans des mesures qu’il a jugées nécessaires après le coup porté à la réputation financière du pays en raison des politiques de l’ancien Premier ministre Liz Truss.

Annonçant un plan de 55 milliards de livres sterling, dont environ la moitié consiste en des hausses d’impôts, pour redresser les finances publiques, Hunt a déclaré que l’économie était déjà en récession et qu’elle devrait se contracter l’année prochaine alors qu’elle se débattait avec l’inflation qui doit atteindre en moyenne 9,1 % cette année et 7 0,4 % en 2023.

L’organisme de surveillance budgétaire britannique a déclaré que la hausse des prix éroderait davantage les salaires des gens et réduirait le niveau de vie de 7 % d’ici avril 2024, l’année où des élections nationales sont prévues, anéantissant la croissance réalisée au cours des huit années jusqu’en 2022. A savoir que des millions de Britanniques souffrent de la crise du coût de la vie.

L’organisme a déclaré que la charge fiscale atteindrait 37,1% du produit intérieur brut, le niveau durable le plus élevé depuis la Seconde Guerre mondiale, à la fin de la période de prévision de cinq ans, contre 33,1% pour l’année fiscale 2019-2020.

Mais Hunt a déclaré qu’il ne pouvait pas éviter des réformes financières douloureuses, même si beaucoup d’entre elles ne seraient pas mises en œuvre immédiatement, si la Grande-Bretagne voulait profiter du récent retour au calme sur les marchés financiers.

    la source :
  • Reuters