SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Le gouvernement taliban proteste contre les mauvais traitements infligés aux réfugiés afghans à la frontière iranienne

Hafiz Zia Ahmad, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères du gouvernement taliban, a déclaré que le vice-ministre des Affaires étrangères avait convoqué des responsables à l’ambassade d’Iran à Kaboul et avait discuté avec eux des mauvais traitements infligés par les forces de police iraniennes aux réfugiés afghans.

Pendant ce temps, Ahmed Yasser, l’assistant politique du vice-Premier ministre taliban, le mollah Abdul Ghani Baradar, a écrit sur Twitter:« Le ministère des Affaires étrangères a convoqué des responsables de l’ambassade d’Iran à Kaboul pour mauvais traitements infligés aux réfugiés afghans ».

Il a ajouté que l’abus des migrants afghans par les gardes-frontières iraniens n’est pas nouveau et dure depuis quatre décennies.

Et ces dernières semaines, des informations faisant état d’abus commis par des gardes-frontières iraniens et de violences contre des réfugiés afghans ont circulé sur les réseaux sociaux, allant des passages à tabac de réfugiés par des gardes-frontières iraniens à des expulsions forcées et à la situation déplorable des camps de réfugiés afghans.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux a montré l’abus d’un citoyen iranien – apparemment par des gardes-frontières – avec un garçon afghan, suscitant de larges réactions de la part des utilisateurs afghans.

Dans cette vidéo, montrant apparemment la frontière entre l’Iran et l’Afghanistan, un ressortissant iranien déshabille un adolescent immigré afghan et l’oblige à maudire les Afghans devant la caméra.

En réponse au traitement inhumain des réfugiés afghans, en particulier de cet enfant, le peuple afghan a appelé les responsables talibans à répondre à l’Iran.