SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Le gouvernement yéménite salue la décision des ministres arabes de l’Intérieur

Suite à la décision du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur sur la désignation de la milice al-Houthi soutenue par l’Iran comme un « groupe terroriste », le gouvernement yéménite a salué la décision et a été inclus dans la liste des entités terroristes sur la liste noire arabe des auteurs terroristes et des financiers.

Le ministre yéménite de l’Information, Mouammar al-Eryani, a tweeté que la décision avait été prise quelques jours après que la résolution 2624 du Conseil de sécurité de l’ONU ait publié le même contenu.
« Les résolutions reflètent le consensus international et arabe selon lequel la milice houthie est considérée comme une organisation terroriste, compte tenu des crimes et des violations sans précédent qu’elle a commis contre les Yéménites depuis son coup d’État, de ses attaques contre des dignitaires civils en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, de la menace pour la sécurité et la sûreté des navires commerciaux et des compagnies maritimes internationales », a déclaré al-Eryani.
Le ministre yéménite de l’Information a déclaré qu’il continuerait à prendre des mesures pratiques pour confiner les chefs de milice houthis et les éléments impliqués dans des activités soutenues par des « entités, des individus » et leurs activités politiques, médiatiques et commerciales surveillées dans un certain nombre de pays arabes, et pour les poursuivre légalement et les traduire en justice en tant qu’éléments terroristes.
Il a également appelé divers pays arabes à traduire la décision du Secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur au niveau de leurs pays, en adoptant des lois qui classent la milice houthie comme une « organisation terroriste », en poursuivant et en contrôlant ses dirigeants et éléments, en les remettant au gouvernement yéménite, en gelant leurs avoirs et en interdisant leurs diverses activités.

À l’issue de la 39e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur qui s’est tenue à Tunis, le Secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur a adopté la désignation de la milice Houthi soutenue par l’Iran comme groupe terroriste.

Il s’agit de la première classification de l’Organisation arabe après la description du terrorisme par le Conseil de sécurité de l’ONU, la milice houthie, dans sa récente résolution 2624.

Le Secrétariat a déclaré dans un communiqué que la désignation des milices houthies en tant qu’entité terroriste et leur inscription sur la liste noire arabe sont le résultat de violations commises par les milices houthies contre la population yéménite par le meurtre, le déplacement, l’emprisonnement et la torture depuis leur contrôle de la capitale Sanaa le 21 septembre 2014.

Elle résulte également de violations commises contre les pays voisins et la communauté internationale, notamment d’attaques terroristes transfrontalières répétées visant des civils et des infrastructures en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Le communiqué indique que l’inclusion des Houthis sur la liste noire arabe des auteurs, des cerveaux et des financiers d’actes terroristes par le Secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur est le résultat des efforts de la police et des services de sécurité arabes, qui ont réalisé la gravité de ces milices et les conséquences de la propagation de leurs actions et idées empoisonnées.