SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 June 2022, Thursday |

Le Hezbollah manipule la frontière syro-jordanienne

Il y a une dizaine de jours, les Forces armées jordaniennes ont arrêté un groupe de personnes venant de Syrie vers le territoire jordanien, qui tentaient de franchir illégalement les frontières avec le soutien de groupes armés, où les mécanismes de réaction rapide ont traité ces groupes en appliquant les règles d’engagement.

A cette époque, les autorités jordaniennes ont annoncé la saisie de 637 000 comprimés de Captagon, 181 palmes de haschisch, 396 comprimés de tramadol et une arme Kalachnikov avec les hommes armés. Les saisies ont été transférées aux autorités compétentes.

Dans le dernier rapport de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, il a révélé la formation de la milice libanaise « Hezbollah », des groupes spécialisés dans les opérations de contrebande vers la Jordanie à partir de Bédouins d’As-Suwayda qui travaillent dans des activités de contrebande et ont des relations et une expérience dans les routes.

Selon les sources de l’observatoire, le groupe (S.R.) et le groupe (Absat), cousins ​​des Bédouins de Suwayda, vivent près du village d’Al Shaab à 10 km de la frontière jordanienne.

Les sources ont également confirmé que des groupes de contrebandiers obtiennent des armes et des stupéfiants auprès du « Hezbollah » libanais et des services de renseignement de l’armée de l’air, et que ces groupes entretiennent des liens étroits avec eux.

Le 28 mai, des militants de l’Observatoire syrien des droits de l’homme ont surveillé une patrouille de 8 voitures et véhicules blindés, menée par la « police militaire russe » dans les villages et villes du bassin du Yarmouk à la frontière syro-jordanienne dans la campagne occidentale de Daraa.

Le 19 mai, l’Observatoire syrien des droits de l’homme avait indiqué que des patrouilles russes, accompagnées du chef de la branche de la sécurité militaire, avaient effectué une tournée le long de la zone frontalière dans la région du bassin du Yarmouk, dans la campagne de Deraa.

Selon les sources, une dizaine de véhicules et véhicules militaires ont fait le tour des villes de Koya, Maariya et al-Qusayr, adjacentes à la frontière avec la Jordanie.

Cela vient après les déclarations du roi jordanien sur une éventuelle escalade à la frontière avec la Syrie, notant que le vide que la Russie laissera en Syrie sera comblé par l’Iran et ses mandataires.