SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2021, Monday |

Le Japon cherche à obtenir une licence pour le premier comprimé d’avortement

La société japonaise Linepharma International Pharmaceuticals cherche à obtenir une licence pour sa première pilule abortive le mois prochain après des essais réussis dans le pays, a rapporté le journal Yomiuri.

Linepharma, qui a obtenu une licence de médicament au Japon en juillet, demandera l’approbation d’une combinaison de deux médicaments appelés Mifpristone et Misoprostol pour mettre fin à la grossesse, a déclaré le journal.

Le journal a cité des sources informées disant que l’approbation de la combinaison de médicaments pourrait être imminente d’ici un an.

Quelque 140 000 avortements ont été pratiqués au Japon en 2020, tous par le biais de chirurgies.

En revanche, les avortements médicamenteux avaient été introduits en France en 1988 et étaient disponibles dans plus de 70 pays.