SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Le Japon fait ses adieux à Shinzo Abe

Le Japon est devenu noir mardi 12 juillet lors d’une solennelle cérémonie d’adieu à l’ancien Premier ministre Shinzo Abe, au milieu d’une forte présence sécuritaire et dans une atmosphère de tristesse.

Des hommes et des femmes vêtus de noir se sont rendus au temple « Zogoji » dans le centre de Tokyo pour des funérailles privées. Des foules bordaient les routes voisines dans la chaleur étouffante de l’été.

Après la cérémonie, la calèche transportant le corps d’Abe a traversé le centre de Tokyo, puis le district de Nagatacho, le cœur politique de la capitale, où se trouvent des monuments tels que le bâtiment du Parlement, dans lequel Abe est entré pour la première fois en tant que jeune législateur en 1993, après la mort de son père politique.

Également situé dans cette zone se trouve le bureau du Premier ministre, à partir duquel Abe a dirigé le pays pendant deux mandats en tant que Premier ministre, de 2012 à 2020.

Il y avait un sentiment de sécurité

Kiko Nomi, une enseignante de 58 ans, était l’une des nombreuses personnes venues prier et déposer des fleurs devant une grande photo d’Abe sur le terrain du temple, riant et portant une chemise blanche.

« Il y avait un sentiment de sécurité lorsque le Premier ministre était en charge du pays », a-t-elle déclaré. « Je l’ai vraiment soutenu, donc c’est très malheureux », a-t-elle ajouté.

D’autres ont fait la queue devant le siège du Parti libéral démocrate au pouvoir, qui a remporté les dernières élections législatives.

2000 messages de condoléances

Les éloges des dirigeants internationaux ont afflué et, à son retour d’Asie du Sud-Est, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken s’est brièvement arrêté au Japon pour lui rendre hommage, et la secrétaire au Trésor américaine Janet Yellen s’est également jointe aux personnes en deuil.

L’agence de presse Kyodo a déclaré que près de 2 000 messages de condoléances sont arrivés de pays du monde entier.

Le tueur d’Abe avoue

Un ancien tireur d’élite a assassiné vendredi Shinzo Abe d’une balle tirée d’un pistolet artisanal, provoquant des ondes de choc au Japon.

Les médias ont déclaré que le tueur s’appelait Tetsuya Yamagami et qu’il avait tué Abe parce qu’il croyait appartenir à une organisation religieuse qui le tenait responsable des difficultés financières rencontrées par sa famille, étant donné que sa mère lui avait fait d’importants dons.

Lundi, l’Église de l’Unification a rapporté que la mère de Yamagami était membre et « elle assistait à nos événements une fois par mois », mais n’a pas commenté la question des dons.

    la source :
  • Aljazeera