SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Le Japon préoccupé par les menaces de la Russie et la pression chinoise sur Taïwan

Le Japon a souligné dans son dernier « livre blanc » sur la défense, publié vendredi, qu’il était préoccupé par les nouvelles menaces posées par la Russie et s’inquiétait de la pression croissante de la Chine sur Taïwan.

Le rapport annuel du ministère japonais de la Défense a consacré un chapitre entier à l’opération militaire russe en Ukraine, affirmant que cela pourrait impliquer un message selon lequel « une tentative de modifier unilatéralement une situation existante par la force est acceptable ».

Le ministère s’est dit préoccupé par le fait que la Russie pourrait également se trouver affaiblie par le différend, ce qui pourrait l’inciter à « renforcer davantage ses relations avec la Chine ».

Le Livre blanc, qui passe en revue les risques géopolitiques mondiaux et les menaces spécifiques au Japon, suggère que Moscou pourrait de plus en plus recourir à la dissuasion nucléaire, ce qui pourrait entraîner une activité accrue autour du Japon, où les sous-marins nucléaires russes passent régulièrement.

Le Japon a rejoint les sanctions occidentales contre la Russie et a depuis vu une intensification de la présence militaire russe près de son territoire. En mai, des bombardiers russes et chinois ont survolé l’archipel.

Le « Livre blanc » de 2022 traite en détail de la question taïwanaise, notant que « depuis l’invasion russe de l’Ukraine, Taïwan cherche à renforcer ses efforts d’autodéfense » face au danger que représente Pékin sur son territoire.

Le Japon, qui se préoccupe également de sa sécurité avec la Chine et la Corée du Nord, est censé augmenter significativement son budget de défense.

Ce budget augmente depuis des années, mais les dépenses militaires du Japon sont toujours les plus faibles des pays du Groupe des Sept grands pays industrialisés par rapport à leur PIB.

Le Parti libéral démocrate (droit national) au pouvoir depuis longtemps cherche à doubler le budget de la défense nationale à 2 % du PIB.

En vertu de sa constitution pacifiste, rédigée et entrée en vigueur peu après la Seconde Guerre mondiale sous l’occupation américaine du pays, le Japon n’est pas censé avoir d’armée et son investissement militaire est censé se limiter à la défense.

Mais le Parti libéral démocrate et d’autres partis souhaiteraient réviser la constitution, et disposent désormais d’une base parlementaire suffisante pour le faire, mais le processus semble long et complexe.

    la source :
  • Des agences