SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le jeu dangereux de l’Iran dans le golfe d’Oman

Le récent incident dans le golfe d’Oman a mis en lumière les tensions accrues entre l’Iran et les États-Unis, après que des forces affiliées aux Gardiens de la révolution ont prétendu qu’une « tentative américaine » de décharger du pétrole d’un pétrolier iranien avait été contrecarrée par les sanctions imposées par Washington, ce que les États-Unis ont démenti.

Dans une analyse intitulée « Le jeu dangereux de l’Iran dans le golfe d’Oman », le journal hébreu « Jerusalem Post » a déclaré que « Téhéran tente à plusieurs reprises d’envoyer du carburant en Syrie et maintenant au Liban via le golfe d’Oman, ce qui a entraîné des tensions avec les États-Unis en raison des sanctions, et avec d’autres pays qui lui sont hostiles, notamment Israël. »

Le journal a ajouté : « Téhéran affirme que Washington a intercepté un pétrolier iranien mercredi et a confisqué le pétrole, et que l’Iran a immédiatement envoyé les Gardiens de la révolution, qui ont atterri sur le pétrolier à l’aide d’hélicoptères et l’ont ramené en Iran. Tandis que les médias iraniens considèrent que les Gardiens de la révolution ont (insulté) les États-Unis dans une opération unique qui aurait empêché (le piratage) du pétrole iranien. »

Et il a expliqué que « l’Iran est soumis aux sanctions américaines, et des rapports récents ont indiqué qu’il tente de renouveler ses exportations de pétrole vers différents pays, comme la Chine. »

Il a également souligné que « le danger dans ces situations est que les choses pourraient mal tourner pour l’un ou l’autre pays lors de ces tentatives de l’Iran de récupérer un navire ou de harceler d’autres navires. » Téhéran considère ces eaux comme sa propre cour arrière et aime se vanter de sa capacité à harceler les États-Unis et d’autres pays ».

Aussi, le journal a ajouté : « L’Iran cherche à accroître ses capacités navales, puisqu’il utilise des drones et des bateaux rapides, ce qui aggrave la situation dans le golfe d’Oman, mais le danger est que les tensions actuelles entre l’Iran et les États-Unis et Israël signifient que l’un de ces incidents peut échapper à tout contrôle. »

Enfin, le journal hébreu a estimé que « Téhéran veut tester la détermination des États-Unis. On ne sait pas comment l’Amérique va réagir à ce dernier incident… L’incident pourrait devenir une simple histoire supplémentaire sur la saisie d’un navire par l’Iran, ou devenir quelque chose de bien pire. »