SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Le Kremlin : aucun progrès substantiel n’a été réalisé dans l’établissement d’une zone de sécurité autour de Zaporijia

Le Kremlin a déclaré mardi qu’aucun progrès substantiel n’avait été réalisé vers la création d’une zone de sécurité autour de la centrale nucléaire de Zaporijia dans le sud de l’Ukraine, et a de nouveau accusé Kyiv de bombarder la centrale et de risquer un accident nucléaire.

L’Ukraine nie les accusations et a porté des accusations similaires contre la Russie.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré : « Lorsque nous parlons de la zone de sécurité, nous ne devrions parler que de ceux qui bombardent cette station. Qui est une menace ? La menace, ce sont ceux qui la bombardent.

La centrale nucléaire de Zaporijia, dont la Russie s’est emparée peu après avoir envahi l’Ukraine le 24 février, a été bombardée ce week-end, ce qui a suscité de nouveaux appels de l’Agence internationale de l’énergie atomique pour la création d’une zone de protection autour d’elle afin d’éviter une catastrophe nucléaire.

Peskov a déclaré que la Russie poursuivrait les pourparlers avec l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Avant l’invasion russe, la centrale fournissait environ un cinquième de l’électricité de l’Ukraine et devait fonctionner à plusieurs reprises avec des générateurs de secours.

Les bombardements répétés de la centrale ont fait craindre un accident grave à seulement 500 kilomètres du site du pire accident nucléaire au monde, la catastrophe de Tchernobyl en 1986.