SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 May 2022, Wednesday |

Le Kremlin évite de commenter les excuses de Poutine à Israël après les commentaires de Lavrov

Les déclarations du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov selon lesquelles Hitler avait des origines juives ont provoqué des tensions dans les relations entre la Russie et Israël.

Ces déclarations ont provoqué la colère d’Israël, dont le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur de Russie pour dénoncer les propos tenus par Lavrov, dimanche, dans une interview à la télévision italienne.

Le Kremlin n’a pas commenté si le président Vladimir Poutine avait présenté ses excuses au Premier ministre israélien Naftali Bennett après les propos de Lavrov.

Hier, jeudi, Bennett a déclaré que Poutine s’était excusé pour la déclaration et avait accepté les excuses, considérant que les déclarations de Lavrov étaient « honteuses et impardonnables ».

Dans une interview, on a demandé à Lavrov comment le président russe Vladimir Poutine pouvait prétendre essayer de « dénazifier » l’Ukraine alors que Volodymyr Zelensky, le président démocratiquement élu du pays, est juif.

Lavrov a déclaré : « Bien que Zelensky soit un Juif. Ce fait n’annule pas les éléments nazis en Ukraine. Je pense qu’Hitler avait aussi du sang juif », a-t-il dit, ajoutant que « certains des pires antisémites sont juifs ».

Annonçant l’invasion, Poutine a déclaré que « l’opération militaire spéciale » chercherait à « dénazifier » l’État souverain voisin. Les médias russes ont cherché à plusieurs reprises à présenter l’Ukraine comme alliée des nazis, sans preuves à l’appui de telles accusations.

    la source :
  • Reuters