SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Le Kremlin : Poutine et Erdogan n’ont pas discuté du conflit en Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan n’ont pas discuté des moyens de résoudre le conflit en Ukraine lors d’une réunion bilatérale jeudi, a rapporté l’agence de presse RIA, citant le Kremlin.

« La question d’un règlement (du conflit) entre la Russie et l’Ukraine n’a pas été discutée », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l’agence.

Poutine a rencontré Erdogan à Astana, la capitale du Kazakhstan, où Poutine a proposé d’établir un « centre gazier » en Turquie pour exporter du gaz vers l’Europe, à un moment où les approvisionnements russes vers l’Union européenne ont diminué en raison des sanctions et des fuites de gaz dans les gazoducs Nord Stream .

Erdogan, pour sa part, s’est engagé à continuer d’exporter des céréales ukrainiennes, défendant les relations économiques de son pays avec Moscou.

« Nous sommes déterminés à poursuivre et à renforcer l’accord d’Istanbul sur les céréales (d’exportation), ainsi que le transport de céréales et d’engrais russes via la Turquie vers les pays en développement », a déclaré Erdogan lors d’une courte réunion publique.

« Nous pouvons travailler ensemble pour identifier ces pays », a-t-il ajouté.

Il a souligné que « la Russie et la Turquie provoqueront inévitablement le mécontentement de certains, mais les pays en développement seront certainement plus satisfaits », avant que les deux présidents ne poursuivent leurs entretiens en séance privée.

Il s’agit de la quatrième rencontre privée entre Erdogan et Poutine en trois mois, et elle se tiendra en marge du sixième sommet de la Conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) dans la capitale du Kazakhstan.

Erdogan a exprimé son regret que la majorité des expéditions de céréales ukrainiennes exportées dans le cadre de l’accord international conclu le 19 juillet entre les Nations unies, la Russie, l’Ukraine et la Turquie soient destinées aux pays développés.

Plus de sept millions de tonnes de céréales ont été transportées depuis l’Ukraine via la mer Noire et le détroit du Bosphore, depuis l’entrée en vigueur de l’accord le 1er août, sous la supervision du Centre conjoint de coordination qui réunit les quatre parties à Istanbul.

    la source :
  • Des agences
  • Reuters