SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Le Maroc met en garde?

Au moment où des discussions sont en cours sur la possibilité de parvenir à un accord dans les négociations nucléaires en cours à Vienne concernant le retour mutuel de l’accord nucléaire, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a mis en garde contre l’Iran et sa politique agressive dans la région.

« La menace est la même menace, et nous devons coordonner et agir en tant qu’alliés pour faire face au programme nucléaire iranien et à sa menace envers ses voisins et avec une attention égale aux activités de ses mandataires dans la région », a déclaré Bourita, s’adressant aux membres de la American Israel Public Affairs Committee dans un dialogue privé avec une plateforme qui lui est affiliée, quelques heures avant sa participation pour la première fois à sa réunion annuelle. », En référence aux groupes religieux armés fidèles à Téhéran, en particulier le groupe Houthi et le Hezbollah libanais.

Le ministre marocain des Affaires étrangères a accusé l’Iran de chercher à « déstabiliser les pays de l’Afrique du Nord et de l’Ouest » à travers ses groupes affiliés, et a estimé que les relations et la coopération avec Israël « sont très importantes pour la stabilité régionale et la paix entre les Palestiniens et Israël ».

Bourita, dont le pays a rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran depuis 2018, a ajouté que « l’Iran menaçait le Maroc et sa sécurité en soutenant le Front Polisario, en lui fournissant des armes et en formant ses combattants à lancer des attaques sur le territoire marocain ».

Bourita a souligné que l’Iran était très actif en Afrique de l’Ouest et y renforçait sa propagation à travers les membres et les loyalistes du Hezbollah, ajoutant: « Nous sommes toujours attentifs aux menaces de l’Iran contre notre sécurité nationale et la sécurité des Marocains », selon Al-Arabiya.