SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Le massacre de l’école du Texas : Le tireur a posté un message d’avertissement quelques minutes avant

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a déclaré mercredi que le tireur qui a tué 19 enfants et deux enseignants dans une école primaire de cet État du Sud avait prévenu dans un message Internet qu’il tirerait sur une école primaire quelques minutes avant de le faire. Cette déclaration intervient alors que des détails horribles sur l’attaque continuent d’émerger un jour après le massacre.

Abbott a ajouté lors d’une conférence de presse que le tireur, Salvador Ramos, 18 ans, a envoyé un autre message disant qu’il allait tirer sur sa grand-mère, suivi d’un autre message sur Internet confirmant qu’il l’avait déjà fait.

Sa grand-mère, qui vivait avec lui, a été touchée au visage mais a réussi à appeler la police.

Selon les enquêteurs, le tireur a enfermé les victimes dans une salle de classe, dans l’incident le plus meurtrier depuis près de dix ans, qui a relancé le débat national sur la législation américaine relative aux armes à feu.

Ramos a commencé à tuer en abattant sa grand-mère dans la maison. Selon les autorités, il s’est ensuite rendu à l’école voisine, où sa voiture était accidentée, et est entré dans le bâtiment avec un fusil.

Les autorités ont déclaré qu’il a réussi à échapper à un policier chargé de la sécurité de l’école qui s’approchait de lui. Elles ont ajouté qu’il a jeté un sac rempli de munitions et a couru vers l’école lorsqu’il a vu le policier.

Le tireur est entré par la porte arrière et s’est frayé un chemin jusqu’à une classe de quatrième année, où toutes les personnes tuées dans l’attaque ont été tuées.

Les autorités ont déclaré qu’il avait acheté légalement deux fusils et 375 cartouches quelques jours avant l’attaque.

Le porte-parole du département de la sécurité publique du Texas, Chris Olivares, a déclaré à CNN que la police avait établi des barrières autour de l’école primaire Robb à Yuvalde, au Texas, et avait brisé des fenêtres pour tenter d’évacuer les enfants et les enseignants.

Finalement, Ramos a été abattu par les forces de l’ordre. Ramos avait quitté le lycée et n’avait pas de dossier criminel connu ni d’antécédents de maladie mentale.

Plusieurs enfants ont été blessés, a déclaré Olivares à Fox News.

Le gouverneur du Texas, Abbott, a déclaré que 17 personnes avaient subi des blessures ne mettant pas leur vie en danger.

Il a ajouté que les messages en ligne du tireur étaient sur Facebook, mais les porte-parole de la société Meta Platforms ont déclaré qu’il s’agissait de messages privés et qu’ils ont été découverts après la fusillade. La société a refusé d’identifier le destinataire des messages ou laquelle de ses plateformes, comme Messenger ou Instagram, le tireur a utilisée.

Dans une interview accordée au site d’information britannique Daily Mail, la mère du suspect, Adriana Reyes, a déclaré que son fils « était une personne introvertie et n’avait pas beaucoup d’amis ».

L’attaque est survenue dix jours après que 13 personnes ont été abattues dans une épicerie d’un quartier majoritairement noir de Buffalo, dans l’État de New York, ce qui a incité le président Joe Biden à réclamer des lois plus strictes sur les armes à feu dans un discours au peuple américain.

Biden a ordonné que les drapeaux soient mis en berne jusqu’au coucher du soleil tous les jours jusqu’à samedi prochain en raison de ce tragique incident.

Biden a déclaré hier que lui et son épouse, la First Lady Jill, se rendront au Texas dans les prochains jours pour rencontrer les familles des victimes de l’attaque.

Biden a demandé au Sénat de certifier rapidement son candidat à la tête du Bureau des alcools, du tabac et des armes à feu, Stephen Dettelbach.

Mais les perspectives d’une nouvelle législation restreignant le port d’armes sont encore faibles. Presque tous les républicains du Congrès s’opposent à l’imposition de nouvelles restrictions sur le port d’armes, invoquant le droit garanti par la Constitution américaine à cet égard.

Les dirigeants du monde entier ont exprimé leur choc et leur sympathie. Le pape François a déclaré mercredi que la fusillade du Texas lui avait « déchiré le cœur » et a appelé à mettre fin au « commerce aveugle des armes ».

La fusillade au Texas est l’incident le plus meurtrier dans une école américaine depuis qu’un tireur a tué 26 personnes, dont 20 enfants, à l’école primaire Sandy Hook dans le Connecticut en décembre 2012.